Bonne année Monsieur le président

vœux citoyen pour notre président "et de droite, ni de gauche"...

macron-chambord
Les riches toujours plus riches, quand les pauvres s’enfoncent dans une misère exponentielle indigne de notre France ; Pierre Gattaz et sa clique vont pouvoir fêter copieusement leur victoire à Noël et à Nouvel An, en entonnant des louanges à la gloire d’Emmanuel Macron, pendant que les plus de 8 millions de pauvres les fêteront… en allant au resto du cœur et en s’offrant, peut-être, un Kinder pour avoir au moins une surprise ; de leur côté, les migrants peuvent crever – Gérard Collomb n’a pas que ça à faire, accueillir toute la misère du Monde ; quant à nos libertés, elles se réduisent comme peau de chagrin ; à tel point que l’on traîne en justice des citoyens qui osent venir en aide à des clandestins en danger, au mépris du droit de solidarité et d’asile le plus élémentaire ; nos libertés sont encore rognées – le terrorisme a bon dos ; pire, on a laissé Mounir Mahjoubi démissionner Rokhaya Diallo du CNNum, à moins qu’il ait agi sur ordre de l’Élysée… ; par ailleurs, les centrales nucléaires ont encore de belles années de survie devant elles… jusqu’à ce que l’une d’entre elles nous pète à la figure, mais ce sera bien sûr la faute à pas de chance, pas celle de nos politiques et de nos gouvernants irresponsables, avec la caution de Nicolas Hulot puisqu’il s’accroche à son poste… – reste plus qu’à savoir quelle sera l’heureuse région qui sera peut-être dévastée par le mercantilisme politicard ; l’allocation aux adultes handicapés (AAH), avec la bénédiction de Sophie Cluzel, joue au bonneteau avec les plus naïfs en leur faisant croire qu’ils vont être gagnants alors qu’ils seront perdants au bout du compte, pour la plupart d’entre eux, et que de toute façon ils resteront sous le seuil de pauvreté, devant le regard impuissant et compatissant des associations censées les défendre bec et ongles ; lesquelles grandes associations n’ont rien fait, du moins au niveau national, pour que cessent les inégalités de traitement en matière de prestation de compensation du handicap (PCH) entre départements. Et la liste est loin d’être exhaustive.

Mais pourquoi il se gênerait, notre président, puisque sa cote de popularité remonte allègrement atteindre les 50 % de satisfaits d’après BVA-La Tribune-Orange – on se demande pourquoi les « vieux », les cadres et les nantis le plébiscitent ? Ça veut forcément dire que son traitement de choc, aussi discriminant et inégalitaire soit-il, leur convient pleinement à ces trois populations, donc faut continuer. Sans compter que la gauche est à l’agonie ; même Jean-Luc Mélenchon, on ne l’entend plus, c’est bien la preuve qu’elle va très mal, feue la gauche. Et, sans contre-pouvoir, sans opposition digne de ce nom, tout est permis.

La preuve, le roitelet s’en est allé se mirer dans la splendeur royale de Chambord – et à ses frais, s’il vous plaît, quand même. « Miroir, miroir, suis-je toujours le plus beau, intelligent, courageux, talentueux et jeune président de la Ve République, et même d’avant, bien avant ? » Sans conteste, sire ! Un peu d’orgueil ne fait de mal à personne par les temps qui courent, ce n’est pas de sa faute si les plus précaires se laissent aller, il fait tout ce qu’il peut pour les aider… un peu… On ne se rend pas compte comme c’est dur d’être un nanti sous les quolibets ironiques. Mais il a raison de rester au-dessus de tout ça, Moïse, Bouddha, Noé, Jésus et bien d’autres savent où ça mène d’avoir 40 ans au compteur…

En attendant, bonne année Monsieur le président. Pour la liberté, l’égalité et la fraternité, vous verrez plus tard, vous ne pouvez pas tout faire à votre âge. Et promis, ce jour-là, on vous invitera à Versailles ou à faire un tour sur la Lune. On peut rêver, c’est gratuit, ça au moins. Surtout après un président "normal" et maintenant un président "et de droite, ni de gauche"... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.