Le Programme.

« Le tout est toujours le contraire du vrai. » T.W. AdornoLe peuple ne veut pas d’un langage de la nostalgie, d’un langage de l’inachevé, d’un langage de l’incertitude et de l’indétermination, qui nuit au peuple et à l’affirmation de sa volonté. Voilà pourquoi le Programme a été conçu pour combattre la nuit et les ténèbres du mensonge.

« Le tout est toujours le contraire du vrai. » T.W. Adorno

Le peuple ne veut pas d’un langage de la nostalgie, d’un langage de l’inachevé, d’un langage de l’incertitude et de l’indétermination, qui nuit au peuple et à l’affirmation de sa volonté. Voilà pourquoi le Programme a été conçu pour combattre la nuit et les ténèbres du mensonge.

Le peuple veut la réalité et n’a que faire des transports de l’ivresse, des illusions et des fantasmes. Aussi le Programme se doit de montrer la seule et vraie réalité qui soit, celle qui est là, qui existe, car dans la nation-Programme tout est là, présent.

Dans la nation-Programme il n’y a pas de vide, d’inconnu, il n’y a que l’espace occupé par le peuple qui en connaît chaque parcelle jusqu’au moindre bout de plastique et chaque citoyen, je dis bien chaque citoyen, jusqu’à la racine du nombril. Le peuple veut du visible, du concret ; le peuple veut du bien-être et du manger ; le peuple veut l’ordre et la sécurité; le peuple veut des preuves, pas des traces ; le peuple veut du sperme, pas la fumée et le sexe; le peuple veut des enfants, pas des ancêtres et des croulants ; le peuple veut la santé, pas des handicapés, des malades et des fous ; le peuple veut le bonheur et le présent ici et maintenant ; le peuple veut l’immortalité. Le peuple veut le temps et l’espace à plein temps, tout l’espace, tout le temps, un temps et un espace où l’incompréhensible, l’insaisissable, le flou, l’art, la poésie et la magie n’ont rien à y faire. Le peuple veut du carré, pas des ronds et des diagonales.; le peuple veut la stabilité, pas le rythme ; le peuple veut l’unité, pas le multiple ; le peuple veut du plein, du marbre, pas le nombre ; le peuple veut la pureté, pas la couleur et le vice ; le peuple veut des réponses, pas des interrogations ; le peuple veut l’instruction et le progrès, pas l’obscurantisme ; le peuple veut la maîtrise et la raison, pas l’angoisse ; le peuple veut du soleil, mais pas l’ombre et ses trous ; le peuple veut la clarté, la transparence. Et le Programme est là pour ça, pour offrir au peuple la clarté et la transparence… la lumière… le bonheur… le miroir… la lumière vingt-quatre heures sur vingt-quatre… le miroir à flots… des rayons en abondance… le bonheur… Mais pas l’obscur et l’obscurité. Mais pas la faim et le désir. Mais pas l’attachement et la servitude. Mais pas l’étrange et l’étranger. Mais pas l’artifice, pas le mensonge. Le peuple veut une nation du jour, où seuls l’apparence est reine et les corps sont rois. Apprenez que vous êtes arrivés au commencement du lieu présent et qu’il vous faut y rester ou disparaître.

Vous vous dites c’est des imbéciles, vous vous dites que le Programme est un imbécile, vous vous dites que le peuple est un imbécile. Mais nous sommes en république, en république du Programme, c’est ce que vous semblez ignorer. Et le Programme se doit au peuple et à son bonheur. Le Programme est garant de la sécurité de chaque citoyen, et chaque citoyen est garant du Programme, comme chaque suffrage exprimé est garant de sa légitimité. Nous sommes le Programme, vous êtes le Programme. Vous faites le Programme, vous portez le Programme, vous enfantez le Programme, vous élevez le Programme, vous nourrissez le Programme, vous protégez le Programme, vous vous éclatez au Programme et le Programme s’éclate avec vous. Vous l’avez dit : c’est vous le Programme. Je suis le Programme, tu es le Programme, il est le Programme, nous sommes le Programme. Le Programme c’est vous. Vous avez voté le Programme, vous avez élu le Programme, vous avez porté le Programme à la charge suprême, vous avez donné les pleins pouvoirs au Programme, la parole est maintenant au Programme, c’est à dire au peuple, autrement dit à vous ; une parole qui va droit au cœur du Programme et retourne au peuple, autrement dit à vous. Et pour vous, le Programme ne cherche pas midi à quatorze heures. Vous voulez du travail, et le Programme vous offre du travail. Vous voulez le progrès, vous voulez l’ordre et la sécurité, et le Programme vous fournit le progrès, le Programme vous fournit l’ordre et la sécurité. Vous ne voulez plus avoir peur, vous ne voulez plus de la peur, et le Programme a éradiqué la peur. Et c’est ainsi que vous pouvez dormir en paix, vous reposer en paix, vous laver en paix, vous purifier en paix, vous nourrir en paix, travailler en paix, circuler en paix, pisser en paix, procréer en paix et mourir en paix. Le Programme veille sur vous en paix, et vous veillez sur le Programme en paix. Vous êtes en paix, en sécurité, car vous faites confiance au Programme, parce que le Programme c’est vous. Vous êtes le Programme, ne l’oubliez pas. Vous êtes le Programme. Le Programme est l’expression de la volonté de la majorité des citoyens, de tous les citoyens. Le programme c’est vous. Vive le programme !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.