Marcel Zang

Nantes - France

Sa biographie
Poète et écrivain"Si on a perdu le rythme, on a perdu le monde" (Novalis) 
Son blog
19 abonnés Le blog de Marcel Zang
Voir tous
  • Le devoir d'oubli

    Par
    Moi esclave au grand jour je suis pourtant là, encore, poitrail en avant, muscles saillants, moteur rutilant, enfant adultérin, Oliver Twist, me demandant où sont passés les esclavagistes d’antan d’aujourd’hui ? Suis-je donc devenu un esclave sans maître à la dialectique brisée ? Je veux mon esclavagiste. Je me sens si seul. Qu’on me le rende, je veux mon maître, je veux mon père, mon tuteur.
  • Mon Général, go home !

    Par
    Cinquante ans après les indépendances africaines et la répression sanglante d'une manifestation d'Algériens au métro Charonne à Paris, reconnu officiellement par François Hollande ; après la traite négrière et les deux guerres mondiales où l'Afrique paya un bien lourd tribut, la question sensible des "réparations" et de la dette due par la France à l'Afrique ne cesse de se poser.
  • Les origines du racisme

    Par
    Ce n'est pas parce qu'il est différent, étrange, autre, qu'il est inférieur; c'est parce que étant étrange, différent, autre, il s'expose comme Centre, nouveau centre - par l'attention qu'il crée (« Qu’est-ce que c’est ? »), donc susceptible de subvertir le Centre en place, de le décentrer - qu'il représente une menace, qu'il suscite la méfiance, l'angoisse, la peur, l'hostilité, voire le rejet,
  • Gloire au nouveau Leuleu !

    Par
    Le leuleu ne veut pas d’un langage de la nostalgie, d’un langage de l’inachevé, d’un langage de l’incertitude et de l’indétermination, qui nuit au leuleu et à l’affirmation de sa volonté. Voilà pourquoi le Leuleu a été conçu pour combattre la nuit et les ténèbres du mensonge.
  • En France, diversité ne rime pas avec République

    Par
    La diversité est l’état de ce qui est divers, varié, différent, disent les dictionnaires ; qui ajoutent que c’est l’ensemble formé par les minorités visibles issues de l’immigration ou de l’Outre-mer. On y apprend également qu’au Moyen-Âge le terme désignait plutôt ce qui est « bizarre » ; emprunté au latin « diversitas » (divergence), il exprimait une notion de méchanceté…