Marcel Zang
Abonné·e de Mediapart

29 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 avr. 2016

Gloire au nouveau Leuleu !

Le leuleu ne veut pas d’un langage de la nostalgie, d’un langage de l’inachevé, d’un langage de l’incertitude et de l’indétermination, qui nuit au leuleu et à l’affirmation de sa volonté. Voilà pourquoi le Leuleu a été conçu pour combattre la nuit et les ténèbres du mensonge.

Marcel Zang
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le leuleu veut la réalité et n’a que faire des transports de l’ivresse, des illusions et des fantasmes. Aussi le Leuleu se doit de montrer la seule et vraie réalité qui soit, celle qui est là, qui existe, car dans la nation-Leuleu tout est là, présent.

Dans la nation-Leuleu il n’y a pas de vide, d’inconnu, il n’y a que l’espace occupé par le leuleu qui en connaît chaque parcelle jusqu’au moindre bout de plastique et chaque leuleu, je dis bien chaque leuleu, jusqu’à la racine du nombril.

Le leuleu veut du visible, du concret ; le leuleu veut du bien-être et du manger ; le leuleu veut l’ordre et la sécurité; le leuleu veut des preuves, pas des traces ; le leuleu veut du sperme, pas la fumée et le sexe; le leuleu veut des enfants, pas des ancêtres et des croulants ; le leuleu veut la santé, pas des handicapés, des malades et des fous ; le leuleu veut le bonheur et le présent ici et maintenant ; le leuleu veut l’immortalité. Le leuleu veut le temps et l’espace à plein temps, tout l’espace, tout le temps, un temps et un espace où l’incompréhensible, l’insaisissable, le flou, l’art, la poésie et la magie n’ont rien à y faire. Le leuleu veut du carré, pas des ronds et des diagonales.; le leuleu veut la stabilité, pas le rythme ; le leuleu veut l’unité, pas le multiple ; le leuleu veut du plein, du marbre, pas le nombre ; le leuleu veut la pureté, pas la couleur et le vice ; le leuleu veut des réponses, pas des interrogations ; le leuleu veut l’instruction et le progrès, pas l’obscurantisme ; le leuleu veut la maîtrise et la raison, pas l’angoisse ; le leuleu veut du soleil, mais pas l’ombre et ses trous ; le leuleu veut la clarté, la transparence. Et le Leleu est là pour ça, pour offrir au leuleu la clarté et la transparence… la lumière… le bonheur… le miroir… la lumière vingt-quatre heures sur vingt-quatre… le miroir à flots… des rayons en abondance… le bonheur… Mais pas l’obscur et l’obscurité. Mais pas la faim et le désir. Mais pas l’attachement et la servitude. Mais pas l’étrange et l’étranger. Mais pas l’artifice, pas le mensonge. Le leuleu veut une nation du jour, où seuls l’apparence est reine et les corps sont rois. Apprenez que vous êtes arrivés au commencement du lieu présent et qu’il vous faut y rester ou disparaître.

Vous vous dites que le leuleu est un imbécile. Mais nous sommes en république, en république du Leuleu, c’est ce que vous semblez ignorer. Et le Leuleu se doit au leuleu et à son bonheur. Le Leuleu est garant de la sécurité de chaque leuleu, et chaque leuleu est garant du Leuleu, comme chaque suffrage exprimé est garant de sa légitimité. Nous sommes le Leuleu, vous êtes le Leuleu. Vous faites le Leuleu, vous portez le Leuleu, vous enfantez le Leuleu, vous élevez le Leuleu, vous nourrissez le Leuleu, vous protégez le Leuleu, vous vous éclatez au Leuleu et le Leuleu s’éclate avec vous. Vous l’avez dit : c’est vous le Leuleu. Je suis le Leuleu, tu es le Leuleu, il est le Leuleu, nous sommes le Leuleu. Le Leuleu c’est vous. Vous avez voté le Leuleu, vous avez élu le Leuleu, vous avez porté le Leuleu à la charge suprême, vous avez donné les pleins pouvoirs au Leuleu, la parole est maintenant au Leuleu, autrement dit à vous ; une parole qui va droit au cœur du Leuleu et retourne au leuleu, autrement dit à vous. Et pour vous, le Leuleu ne cherche pas midi à quatorze heures. Vous voulez du travail, et le Leuleu vous offre du travail. Vous voulez le progrès, vous voulez l’ordre et la sécurité, et le Leuleu vous fournit le progrès, le Leuleu vous fournit l’ordre et la sécurité. Vous ne voulez plus avoir peur, vous ne voulez plus de la peur, et le Leuleu a éradiqué la peur. Et c’est ainsi que vous pouvez dormir en paix, vous reposer en paix, vous laver en paix, vous purifier en paix, vous nourrir en paix, travailler en paix, circuler en paix, pisser en paix, procréer en paix et mourir en paix. Le Leuleu veille sur vous en paix, et vous veillez sur le Leuleu en paix. Vous êtes en paix, en sécurité, car vous faites confiance au Leuleu, parce que le Leuleu c’est vous. Vive le Leuleu !

Marcel Zang

Le Leleu

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix