Covid-19, un an plus tard…

L’épidémie du Covid-19 va provoquer une crise économique majeure, renforcée par les conséquences du confinement. Cette crise coûtera cher, beaucoup plus cher que ce qu’auraient coûté en amont les dépenses, de santé publique notamment, qui auraient permis d’éviter un confinement massif. Certains affirment que nous vivons dans un monde néolibéral. Ils se trompent, nous vivons dans un monde marxiste.

« Un enfant de 5 ans comprendrait cela ! Allez me chercher un enfant de 5 ans ! » Groucho Marx

 

Quelque part en France, au printemps 2021.

- Dis, Papa, où est-ce qu’on ira en vacances cette année ?

- On ne pourra pas aller en vacances cette année, tu sais. Ça me fait beaucoup de peine, mais ce n’est pas possible.

- Pourquoi on ne pourra pas aller en vacances cette année ?

- Parce que nous n’avons plus assez d’argent.

- Et pourquoi on n’a plus assez d’argent pour aller en vacances Papa ?

- Parce que j’ai perdu mon travail.

- Pourquoi tu as perdu ton travail Papa ?

- Parce que l’entreprise où je travaillais a de gros problèmes et qu’elle a dû licencier des gens ; licencier, ça veut dire qu’ils perdent leur travail.

- Mais pourquoi ton entreprise a de gros problèmes ?

- Parce qu’il y a une très grave crise économique.

- Et pourquoi il y a une très grave crise économique ?

- Parce que l’an dernier, il y a eu une épidémie partout dans le monde et qu’en France on a mis tout le monde en confinement. Tu te souviens, quand on a dû rester pendant des semaines à la maison et que tu n’es pas allé à l’école. Et comme tellement de gens étaient confinés, tout a ralenti très fort, beaucoup de magasins et d’usines ont fermé. Alors l’État a dû aider tellement de gens et d’entreprises qu’il n’a plus d’argent. Mais malgré ça, beaucoup d’entreprises ont quand même de gros problèmes, comme la mienne. C’est pour ça que j’ai perdu mon travail.

- Mais alors, pourquoi ils ont mis tout le monde en confinement si ça faisait perdre leur travail à tant de gens et que ça faisait que l’État n’a plus d’argent ?

- Parce qu’en France, on n’avait pas les moyens de faire comme dans d’autres pays, en Corée ou au Japon par exemple. On n’avait pas assez de masques pour se protéger du virus, on n’avait pas assez de tests pour savoir si les gens étaient malades, on n’avait pas assez de places dans les hôpitaux pour soigner les gens qui étaient malades. Alors pour ralentir l’épidémie, on a fait le confinement.

- Et, Papa, pourquoi on n’avait pas tout ça ? Comment c’est possible de ne pas avoir assez de places dans les hôpitaux ?

- Parce que pendant des années, des hommes politiques ont voulu faire des économies un peu partout, y compris dans les hôpitaux. Résultat, la crise coûte beaucoup, beaucoup plus d’argent aujourd’hui que l’argent qu’il aurait fallu dépenser pour avoir plus de lits dans les hôpitaux, plus de masques et plus de tests, et pleins d’autres choses qui sont trop difficiles à t’expliquer pour l’instant.

- Mais dis-moi Papa, c’est bête non de pas vouloir dépenser de l’argent, si après ça coûte beaucoup plus cher et qu’on finit par en dépenser beaucoup plus au bout du compte ?

- Oui, c’est sûr que c’est bête, très bête même.

- Donc en fait, on est devenu pauvre à cause de l’épidémie ?

- Oui, d’une certaine façon, mais aussi parce qu’elle a été mal combattue car on manquait de moyens pour la combattre.

- Et est-ce qu’il y en aura d’autres des épidémies ?

- C’est probable oui.

- Pourquoi Papa ?

- C’est un peu compliqué pour ton âge. Disons que les Hommes abiment beaucoup la planète. Ça provoque plein de dérèglements dans la nature, et à cause de ces dérèglements, il y a des virus qui se transmettent entre certains animaux et les Hommes. C’est ainsi que de nouvelles maladies apparaissent. Et ça, ce n’est qu’un problème parmi de très, très nombreux problèmes qui vont exister parce qu’on abime la Terre. L’épidémie de l’année dernière, elle était très grave bien sûr, mais c’était en fait une toute petite crise si on la compare à la crise que l’on fait subir à la planète, et qui, elle, durera tellement longtemps que quand tu seras vieux comme pépé, elle ne sera pas encore finie.

- Et alors, pourquoi les Hommes, ils abiment tant la planète ?

- Parce qu’on consomme trop, et mal. Et que pour moins abimer la Terre, il faudrait changer profondément la façon dont le monde fonctionne. Mais ce serait très difficile et ça coûterait beaucoup d’argent.

- Mais c’est comme tu viens de me raconter pour l’épidémie alors. Même si ça coûte beaucoup d’argent maintenant, il vaut quand même mieux le faire parce que sinon, plus tard, il y aura des problèmes tellement grands que ça coûtera encore beaucoup plus cher.

- Oui, c’est ça.

- Mais, Papa, ça veut dire que les Hommes, ils n’ont rien compris alors, même avec ce qui s’est passé avec l’épidémie.

- On dirait bien, oui.

- Faut vraiment être sacrément bête. Dis Papa, pourquoi les Hommes sont si bêtes ?

- Je ne sais pas mon fils. Je ne sais pas.

 

« Pourquoi devrais-je me préoccuper des générations futures ? Elles n’ont jamais rien fait pour moi. » Groucho Marx

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.