Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

184 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 mars 2018

Appel à la Marche des solidarités du 17 Mars

Contre les violences policières, la chasse aux Migrant-e-s et aux Sans-Papiers et le racisme d'Etat, les collectifs des familles victimes de violences policières, l'Assemblée des blessé-e-s, les collectifs de Sans-Papiers et Migrant-e-s, les résidents des foyers de travailleurs immigrés appellent à marcher à leurs côtés à Paris, le samedi 17 mars.

Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A l'appel de :

Collectif Vies Volées, Assemblée des Blessé-e-s, Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Comité Vérité et Justice pour Adama Traoré, Collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri, Collectif Vérité et Justice pour Babacar Gueye, Comité Vérité et Justice pour Nicolas Manikakis, Comité Vérité et Justice pour Hocine Bouras, Comité Vérité et Justice pour Angelo Garand , Comité Vérité et Justice pour Hakim Ajimi, Comité Vérité et Justice pour Youcef Mahdi, Comité Vérité et Justice pour Mourad Touat, Comité Vérité et Justice pour Mahamadou Marega, Comité Vérité et Justice pour Naguib Toubache, Comité Vérité et Justice pour Curtis, Comité Vérité et Justice pour Liu Shaoyo, Comité Vérité et Justice pour Tina Sebaa, Comité Vérité et Justice pour Abou Bakari Tandia, Comité Vérité et Justice pour Baba Traoré, Comité Vérité et Justice pour Yacine, Comité Vérité et Justice pour Mahamadou M.

Union Nationale des Sans-Papiers (UNSP), Coalition Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs (CISPM), Coordination des Sans-Papiers 75, Coordination des Sans-Papiers 93, Comité des Sans-Papiers 59, Collectif des Travailleurs Sans-Papiers de Vitry, Collectif des Sans-Papiers Paris 20è, Collectif Schaeffer d'Aubervilliers, Intégration 21 (Paris 19è), Collectif des Sans-Papiers 17è-Foyer St Just, Collectif des étudiants sans-papiers d'Ile de France

 Coordinations et délégués des foyers (Adoma, Coallia, Adef, Lerichemont), Collectif Pour l’Avenir des Foyers (Copaf)

https://www.facebook.com/marche17mars/

15 mars, JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES &

21 mars, JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE

FACE À LA MULTIPLICATION DES VIOLENCES POLICIÈRES, FACE À L’AUGMENTATION DU NOMBRE DE MORTS ;

FACE À LA CHASSE, L’HUMILIATION, LE MÉPRIS dont sont victimes les noir.e.s, les arabes, les rrom, les migrant.e.s, les musulman.e.s, les jeunes et tou.te.s ceux et celles qui protestent et résistent ;

 Nous, familles des victimes tuées, violées, mutilées, blessées ;

 Nous, migrant.E.s CHASSé.E.S, torturé.E.s, traumatisé.E.s, harcelé.E.s ;

 Nous, ImmigrÉ.E.s humilié.E.s au quotidien par les forces de l'ORDRE ET PAR LES RESPONSABLES DE L’ÉTAT ;

 Nous appelons à la mobilisation générale contre l’impunité, pour la mémoire des défunts, CONTRE TOUTES LES DISCRIMINATIONS, POUR UNE SOCIÉTÉ CONSTRUITE SUR LA JUSTICE, LA VÉRITÉ et LA DIGNITÉ DE TOU.t.e.S !

  • Pour que soit reconnue l’ampleur des discriminations exercées dans tous les domaines sur la base de l’origine et de la couleur : santé, emploi, logement, éducation…
  • Pour lutter contre le ciblage de la jeunesse et les quartiers populaires dans les médias et la discrimination au faciès par la police, la justice et le système carcéral.
  • Pour mettre fin à la politique d’un État colonial qui fait la guerre, qui refuse d’assumer son histoire et le droit des peuples à l’auto-détermination, qui gomme dans l’enseignement les résistances au colonialisme, les apports culturels et techniques des peuples non-européens et de leurs descendant.e.s, et qui soutient sans faille les dictatures et bourreaux du monde, pour peu qu’ils soient « de bons clients » des industries françaises !
  • Pour combattre le harcèlement raciste et la répression du pouvoir, l’acharnement politique visant à déshumaniser, écraser les migrant.e.s économiques et politiques qui arrivent dans notre pays.

 NOUS appelons À construire un front antiraciste, qui puisse, au-delà de cette manifestation, résister aux politiques sécuritaires et identitaires, et construire des réponses politiques et économiques.

NON A L’IMPUNITÉ DE LA POLICE !!!

- enquêtes sur les crimes policiers par des instances civiles et indépendantes,

- de véritables sanctions contre les bourreaux en uniforme,

- fin de la complicité entre police et justice, fin de la fabrique du non-lieu,

- désarmement de la police et démilitarisation du maintien de l’ordre,

- interdiction des techniques policières d’immobilisation mortelle,

- abrogation de la loi de sécurité publique qui permet aux policiers d’utiliser leurs pistolets sans justifier leurs tirs,

- fin des contrôles au faciès, du harcèlement policier (amendes et PV abusifs),

- non à l’état d’urgence et aux lois d’exception.

RÉGULARISATION, BIENVENUE INCONDITIONNELLE

AUX MIGRANT.ES

- abandon du projet de loi Collomb-Macron visant à éliminer toute possibilité d’existence pour un sans-papier en France.

- ouverture des frontières,

- liberté de circuler et de s’installer,

- arrêt des pratiques systématiques de harcèlement et d’humiliation (gazage, tentes lacérées, expulsions immédiates de tous lieux occupés par les sans-papiers),

- logement, formation, soins pour tous,

- fin des rafles et des éloignements forcés,

- non à l’application des accords de Dublin,

NON A LA DISCRIMINATION RACIALE ET CULTURELLE

- égalité des droits dans l’accès au logement, l’emploi, la retraite, la formation et la santé,

- droit des immigré.e.s à un logement décent, qu’il soit individuel ou collectif,

- droit inconditionnel à l’hébergement stable avec ou sans papiers,

- droit entier à la vie privée, droit d’héberger, droit de pouvoir maintenir ses pratiques culturelles de solidarité et d’entraide dans les foyers et résidences,

- droit des immigré.e.s âgé.e.s de faire des allers-retours selon leur volonté au pays d’origine sans perdre leurs droits en France,

- abrogation de la loi du 15 mars 2004 et de toutes les mesures islamophobes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan