Appel à soutien pour la libération de nos 5 camarades sans-papiers

Réunis en assemblée générale lundi 9 juillet, les militantEs de la Marche des solidarités ont adopté le communiqué suivant :

« C'est avec stupeur et colère que nous avons pris connaissance des arrestations et de l'emprisonnement en centre de rétention de 5 membres de la coordination des sans-papiers de Paris qui participaient à la marche Vintimille Londres. Dimanche 8 juillet, au moment où les marcheurs et marcheuses avec et sans-papiers se présentaient devant les fonctionnaires de la PAF (police de l'air et des frontières), cette dernière a procédé à l'arrestation des 18 marcheurs et marcheuses sans papiers alors que la liste des participantEs leur avait été transmise et que la manifestation était autorisée. Suite à la libération de la plupart d'entre eux, dont certains avec des OQTF, 5 ont été arrêtéEs à la frontière française et sont actuellement détenuEs dans 3 différents centres de rétention à Calais, Lille, et Rouen. Après leur passage devant le juge des libertés de Calais, deux personnes ont vu leur emprisonnement en CRA prolongé et sont d'ores et déjà menacées d’expulsion. Enfin, un réfugié politique irakien a été arrêté à la frontière anglaise, placé en GAV et renvoyé en France. Le caractère ciblé et raciste de ces arrestations ne fait aucun doute. Il est à noter que lors des interrogatoires dont  nos camarades on fait l'objet, il leur a été reproché, photos à l'appui, d'avoir participé à la manifestation autorisée qui s'était tenue la veille à Calais, et qui n'avait donné lieu à aucun incident.

Ces arrestations sont très graves car elles remettent en cause le droit d'expression des étrangerEs résidant dans ce pays. Elles sont l'expression anticipée de l'aggravation de la répression des sans-papiers et migrantEs contenue dans les dispositions de la loi asile et immigration votée par l'assemblée et le Sénat.

 La Marche des solidarités appelle toutes les organisations, partis, syndicats, toutes et tous les antiracistes, éluEs et « personnalités »à se mobiliser pour exiger la libération de nos camarades, par tous les moyens possibles ! Par des prises de positions publiques, des communiqués...En participant aux rassemblements appelés devant les tribunaux, de Calais, Rouen, et Lille, et à Paris devant le Ministère de l'intérieur 18 rue des Pyrénées. A s'inscrire dans la mobilisation nationale contre les Centres de Rétention samedi 14  juillet... 

 Libérez nos camarades !

 De l'air, de l'air ! Ouvrez les frontières ! »

 

PS: la lutte paye, 2 de nos camarades ont été libérées après leur passage au TGI de Lille. La mobilisation continue pour la libération des 3 camarades restants! 

 

liberez-nos-camarades

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.