Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

199 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mars 2020

Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

Avec les réfugié·e·s et les antiracistes en Grèce: Manifestation ce vendredi!

Il y a urgence. Pour exprimer notre solidarité avec les réfugiéEs en Grèce et avec les antiracistes et les antifascistes, pour dénoncer la politique de Macron et de l'UE, exiger l'ouverture des frontières et l'accueil des réfugiéEs nous appelons à manifester ce vendredi 13 mars, à 18h00, de l'ambassade de Grèce à Paris vers le ministère de l'intérieur.

Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Appel d'urgence lancé par la Marche des Solidarités, la Coalition Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs et Initiative des EtudiantEs et Travailleur-se-s Grecques de Paris avec le soutien du Gisti

STOP AUX EXACTIONS À LA FRONTIÈRE GRÉCO-TURQUE

OUVRONS LES FRONTIÈRES !

Manifestation 

Vendredi 13 mars - 18H00

Ambassade de Grèce - 23 rue Galilée - Métro Kléber

Les mortEs et les milliers de personnes maltraitées à la frontière gréco-turque sont la conséquence directe de choix politiques opérés par les dirigeantEs européenNEs, dont le gouvernement français, qui veulent boucler les frontières de l’Union européenne à tout prix. Ainsi, ils continuent, au mépris des droits humains fondamentaux et du droit international, de déléguer le contrôle des frontières extérieures à d’autres gouvernements, comme celui de la Turquie qui a accepté de retenir les réfugiéEs passant par son territoire en échange d’énormes sommes d’argent, et maltraite également les migrantEs sur son territoire et aux frontières gréco-turques.

De leur côté, la police et l’armée grecques repoussent les embarcations gonflables à coups de perches en fer en tentant de les perforer, avec des tirs à balles réelles pour les obliger à faire demi-tour, humilient en confisquant des vêtements, gazent et matraquent... des images insoutenables nous arrivent tous les jours. S’ajoutent à toute cette violence organisée par l’État grec, avec le soutien des institutions européennes et bientôt en collaboration avec l’agence européenne FRONTEX – spécialiste des refoulements arbitraires de personnes et de la répression aux frontières de l’Union européenne –, les exactions de milices et de groupes fascistes qui prêtent main forte aux autorités.

Il faut STOPPER ces exactions maintenant !

EXIGEONS L’ARRET DES VIOLENCES ET L’OUVERTURE DES FRONTIÈRES !

Solidarité avec les migrantEs et les antifascistes !

Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous ! 

Régularisations de touTEs les sans-papiers !

Des rassemblements sont aussi en cours d'organisation à l'initiative du Gisti et le soutien de nombreuses organisations le mercredi 18 mars.

Pour soutenir les réfugiéEs et les antiracistes en Grèce vous pouvez aussi aider financièrement la coalition Keerfa, actuellement menacée par le gouvernement et les fascistes, qui intervient sur les camps et organise les manifestations du 21 mars en Grèce et qui cherche à affréter des cars pour permettre aux réfugiéEs des camps de manifester. Vous pouvez verser sur https://www.lepotsolidaire.fr/pot/9r7q67y7 (en mentionnant "Grèce" avec ou à la place de votre nom) ou par virement direct sur le compte de Keerfa. Cf https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/060320/appel-solidarite-avec-les-migrantes-et-les-antiracistes-en-grece

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d’ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani
Journal — Migrations
« La situation devient chaque jour plus urgente » : de jeunes exilés campent devant le Conseil d’État pour réclamer leur mise à l’abri
Depuis six mois, plus de trois cents jeunes exilés vivent sous les ponts à Ivry-sur-Seine. Alors que le froid s’installe, des associations alertent sur la situation de ces adolescents qui manquent de tout. Vendredi, ils ont dressé un camp devant les grilles du Conseil d’État, à Paris, pour faire entendre leur voix.
par Yunnes Abzouz
Journal
Loi « anti-squat » : à l’Assemblée, le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Outre-mer
Karine Lebon : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
Députée de La Réunion, Karine Lebon dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28