Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

181 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mars 2020

Avec les réfugié·e·s et les antiracistes en Grèce: Manifestation ce vendredi!

Il y a urgence. Pour exprimer notre solidarité avec les réfugiéEs en Grèce et avec les antiracistes et les antifascistes, pour dénoncer la politique de Macron et de l'UE, exiger l'ouverture des frontières et l'accueil des réfugiéEs nous appelons à manifester ce vendredi 13 mars, à 18h00, de l'ambassade de Grèce à Paris vers le ministère de l'intérieur.

Marche des Solidarités
Nous, familles des victimes, MigrantEs, ImmigréEs, contre les violences policières, contre la chasse aux migrantEs et aux sans-papiers, contre le racisme d'Etat et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l'égalité, la liberté, on appelle toutes et tous à marcher le 18 décembre, partout en France !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Appel d'urgence lancé par la Marche des Solidarités, la Coalition Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs et Initiative des EtudiantEs et Travailleur-se-s Grecques de Paris avec le soutien du Gisti

STOP AUX EXACTIONS À LA FRONTIÈRE GRÉCO-TURQUE

OUVRONS LES FRONTIÈRES !

Manifestation 

Vendredi 13 mars - 18H00

Ambassade de Grèce - 23 rue Galilée - Métro Kléber

Les mortEs et les milliers de personnes maltraitées à la frontière gréco-turque sont la conséquence directe de choix politiques opérés par les dirigeantEs européenNEs, dont le gouvernement français, qui veulent boucler les frontières de l’Union européenne à tout prix. Ainsi, ils continuent, au mépris des droits humains fondamentaux et du droit international, de déléguer le contrôle des frontières extérieures à d’autres gouvernements, comme celui de la Turquie qui a accepté de retenir les réfugiéEs passant par son territoire en échange d’énormes sommes d’argent, et maltraite également les migrantEs sur son territoire et aux frontières gréco-turques.

De leur côté, la police et l’armée grecques repoussent les embarcations gonflables à coups de perches en fer en tentant de les perforer, avec des tirs à balles réelles pour les obliger à faire demi-tour, humilient en confisquant des vêtements, gazent et matraquent... des images insoutenables nous arrivent tous les jours. S’ajoutent à toute cette violence organisée par l’État grec, avec le soutien des institutions européennes et bientôt en collaboration avec l’agence européenne FRONTEX – spécialiste des refoulements arbitraires de personnes et de la répression aux frontières de l’Union européenne –, les exactions de milices et de groupes fascistes qui prêtent main forte aux autorités.

Il faut STOPPER ces exactions maintenant !

EXIGEONS L’ARRET DES VIOLENCES ET L’OUVERTURE DES FRONTIÈRES !

Solidarité avec les migrantEs et les antifascistes !

Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous ! 

Régularisations de touTEs les sans-papiers !

Des rassemblements sont aussi en cours d'organisation à l'initiative du Gisti et le soutien de nombreuses organisations le mercredi 18 mars.

Pour soutenir les réfugiéEs et les antiracistes en Grèce vous pouvez aussi aider financièrement la coalition Keerfa, actuellement menacée par le gouvernement et les fascistes, qui intervient sur les camps et organise les manifestations du 21 mars en Grèce et qui cherche à affréter des cars pour permettre aux réfugiéEs des camps de manifester. Vous pouvez verser sur https://www.lepotsolidaire.fr/pot/9r7q67y7 (en mentionnant "Grèce" avec ou à la place de votre nom) ou par virement direct sur le compte de Keerfa. Cf https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/060320/appel-solidarite-avec-les-migrantes-et-les-antiracistes-en-grece

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose