Collomb se tait. Faisons du bruit !

Salvini, Trump, Horst Seehofer, leurs mots sont de plus en plus sales. Gérard Collomb, lui, se tait. Mais la loi asile-immigration va passer au Sénat.

Quand Salvini, le ministre de l’intérieur italien, a interdit à l’Aquarius d’accoster en Italie, Collomb n’a rien dit. Il n’a rien dit non plus les jours suivants.

Quand Salvini a dit ce samedi 16 juin qu’aucun bateau avec des migrantEs sauvéEs en mer ne pourrait plus accoster en Italie, Collomb n’a rien dit. Il n’a rien dit quand Salvini a conclu que « en ministre et en père je fais pour le bien de tous ».

Collomb n’a rien dit non plus ce lundi quand le ministre de l’intérieur allemand a lancé un ultimatum pour fermer les frontières aux réfugiéEs. Ni quand Trump a dit que « les USA ne deviendront pas un camp de migrants ».

C’est parce que sa logique est la même et qu'il est d'accord avec eux mais ne peut le dire aussi ouvertement.  Mais sa loi asile-immigration arrive au Sénat cette semaine et y sera votée le mardi 26 juin. Là où les autres revendiquent, lui se tait. La seule différence c’est l’hypocrisie.

Alors, à l’appel des collectifs des sans-papiers et de la Marche des Solidarités :

Mardi 26 juin – Rassemblement contre le vote de la loi asile-immigration – 17H30  - 15 rue de Vaugirard (Métro Odéon ou RER Luxembourg)

Samedi 7 juillet – Manifestation à Calais à l’arrivée des marcheurs et marcheuses solidaires - Pour l’ouverture des frontières et le passage des marcheurs et marcheuses vers l'Angleterre avec ou sans papiers

a4-se-nat-calais

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.