Marche des Sans-Papiers: cet immense merci est notre première victoire!

C'est ça notre première victoire. Parce que ce simple merci dit qu'une autre société existe que celle qui tourne sale à force d'inégalités et de racisme. Parce qu'il dit aussi que, face au mépris des autorités, au silence de Macron et des principaux médias, ce qui s'est construit est une base pour aller plus fort, plus haut. Vers l'Acte 4. Merci. On continue.

Des centaines et des centaines de kilomètres parcourus, des frontières abolies, des milliers de rencontres et de liens créés, des milliers de Sans-Papiers qui avancent en tête et s’organisent pour l’égalité de toutes et tous, un réseau de solidarité et de lutte qui se révèle, se construit, se renforce et se développe, des dizaines de milliers avec et sans-papiers qui marchent ensemble.

 

Marche Nationale Des Sans Papiers : Chapitre 5 : Lyon © Marche Nationale Des Sans Papiers

On remercie car ça c’est notre première victoire et la base pour en obtenir d’autres :

autocollants-mds-17octobre-01

- Les marcheuses et marcheurs qui ont parcouru ces centaines de kilomètres à pied dans des conditions parfois difficiles, qui ont porté haut la parole, la détermination et la dignité de touTEs les sans-papiers et migrantEs,

- Tous les collectifs de sans-papiers anciens, nouveaux et à venir qui ont été au cœur de la mobilisation. Sans elles, sans eux il ne peut y avoir de lutte pour la régularisation de touTEs. Sans elles, sans eux il ne peut y avoir de lutte pour l’égalité,

- Tous les réseaux de solidarité existants, créés, renforcés sur tout le territoire qui ont montré qu’il y a une autre réalité que celle diffusée et encouragée par les pouvoirs en place, véhiculée par les médias dominants,

- Toutes les associations, les réseaux des Etats Généraux des Migrations, RESF, La Cimade, Fasti, le réseau Convergence régularisation, les collectifs de lutte contre les CRA, les réseaux des quartiers, des luttes de l’immigration, des luttes pour le logement, les réseaux antifascistes, féministes…

- Les avocatEs qui se sont mobiliséEs à chaque fois que des sans-papiers participant à cette marche étaient inquiétéEs, qui ont déposé des recours contre les décisions illégitimes,

- Médecins du Monde et touTEs les professionnelles de la santé pour leur aide pour assurer la protection sanitaire des marcheurs et marcheuses et des manifestantEs,

- Les syndicats et syndicalistes de la CGT, CNT, CNT-SO, FSU et Solidaires qui ont apporté leurs ressources humaines et matérielles et en premier lieu à l’Union syndicale Solidaires et ses équipes dans les régions sans lesquelles cette Marche aurait sans doute été impossible,

- Les organisateurs et organisatrices de Marche pour l’emploi pour leur solidarité exemplaire avec la Marche nationale à la manifestation du samedi 17 octobre,

- Les trop rares journalistes qui ont fait leur boulot,

- Toutes celles et tous ceux qui, simplement, par un don, un geste, un mot au passage de la Marche ont montré qu’un autre monde est possible et que nous avons encore beaucoup de réserves de mobilisation !

La Marche des Solidarités réunie ce lundi 19 octobre, malgré le couvre-feu.

 

Et, en spéciale dédicace aux médias qui, quand ils ont parlé de la manifestation, ont parlé de quelques milliers de manifestantEs... cette longue vidéo des cortèges qui se succèdent sans même aller jusqu'au bout.

Acte 3 : Marche Nationale des Sans-Papiers. Dernière étape : Manifestation à Paris ! © Marche Nationale Des Sans Papiers

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.