Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

202 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2020

Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

Marche des Sans-Papiers: cet immense merci est notre première victoire!

C'est ça notre première victoire. Parce que ce simple merci dit qu'une autre société existe que celle qui tourne sale à force d'inégalités et de racisme. Parce qu'il dit aussi que, face au mépris des autorités, au silence de Macron et des principaux médias, ce qui s'est construit est une base pour aller plus fort, plus haut. Vers l'Acte 4. Merci. On continue.

Marche des Solidarités
D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, Notre pays s’appelle Solidarité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des centaines et des centaines de kilomètres parcourus, des frontières abolies, des milliers de rencontres et de liens créés, des milliers de Sans-Papiers qui avancent en tête et s’organisent pour l’égalité de toutes et tous, un réseau de solidarité et de lutte qui se révèle, se construit, se renforce et se développe, des dizaines de milliers avec et sans-papiers qui marchent ensemble.

Marche Nationale Des Sans Papiers : Chapitre 5 : Lyon © Marche Nationale Des Sans Papiers

On remercie car ça c’est notre première victoire et la base pour en obtenir d’autres :

- Les marcheuses et marcheurs qui ont parcouru ces centaines de kilomètres à pied dans des conditions parfois difficiles, qui ont porté haut la parole, la détermination et la dignité de touTEs les sans-papiers et migrantEs,

- Tous les collectifs de sans-papiers anciens, nouveaux et à venir qui ont été au cœur de la mobilisation. Sans elles, sans eux il ne peut y avoir de lutte pour la régularisation de touTEs. Sans elles, sans eux il ne peut y avoir de lutte pour l’égalité,

- Tous les réseaux de solidarité existants, créés, renforcés sur tout le territoire qui ont montré qu’il y a une autre réalité que celle diffusée et encouragée par les pouvoirs en place, véhiculée par les médias dominants,

- Toutes les associations, les réseaux des Etats Généraux des Migrations, RESF, La Cimade, Fasti, le réseau Convergence régularisation, les collectifs de lutte contre les CRA, les réseaux des quartiers, des luttes de l’immigration, des luttes pour le logement, les réseaux antifascistes, féministes…

- Les avocatEs qui se sont mobiliséEs à chaque fois que des sans-papiers participant à cette marche étaient inquiétéEs, qui ont déposé des recours contre les décisions illégitimes,

- Médecins du Monde et touTEs les professionnelles de la santé pour leur aide pour assurer la protection sanitaire des marcheurs et marcheuses et des manifestantEs,

- Les syndicats et syndicalistes de la CGT, CNT, CNT-SO, FSU et Solidaires qui ont apporté leurs ressources humaines et matérielles et en premier lieu à l’Union syndicale Solidaires et ses équipes dans les régions sans lesquelles cette Marche aurait sans doute été impossible,

- Les organisateurs et organisatrices de Marche pour l’emploi pour leur solidarité exemplaire avec la Marche nationale à la manifestation du samedi 17 octobre,

- Les trop rares journalistes qui ont fait leur boulot,

- Toutes celles et tous ceux qui, simplement, par un don, un geste, un mot au passage de la Marche ont montré qu’un autre monde est possible et que nous avons encore beaucoup de réserves de mobilisation !

La Marche des Solidarités réunie ce lundi 19 octobre, malgré le couvre-feu.

Et, en spéciale dédicace aux médias qui, quand ils ont parlé de la manifestation, ont parlé de quelques milliers de manifestantEs... cette longue vidéo des cortèges qui se succèdent sans même aller jusqu'au bout.

Acte 3 : Marche Nationale des Sans-Papiers. Dernière étape : Manifestation à Paris ! © Marche Nationale Des Sans Papiers

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre