Marco Cesario
Journaliste, Auteur
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

3 Éditions

Billet de blog 9 févr. 2021

Varoufakis : "Draghi obéit à l'ordre financier, tout démocrate devrait s'y opposer"

"Je me souviens bien de l'époque où Draghi a joué un rôle décisif dans la fermeture des distributeurs automatiques de billets en Grèce, afin d'empêcher le peuple grec de décider librement lors du référendum qui décidait de la position à adopter vis-à-vis de Bruxelles" a déclaré l'ancien ministre grec de l'économie lors d'une interview à la radio italienne Radio Popolare

Marco Cesario
Journaliste, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Draghi est au service de l'ordre financier, je pense que chaque démocrate en Italie devrait s'opposer à son gouvernement". C'est ce qu'a déclaré Yanis Varoufakis, ancien ministre grec de l'économie, dans une interview avec Alessandro Gilioli, directeur de Radio Popolare.

Draghi "sert politiquement l'ordre financier", affirme l'économiste hellénique, parmi les plus farouches opposants aux politiques d'austérité européennes dans les années du krach financier d'Athènes.

"Je me souviens bien de l'époque où Draghi (alors président de la BCE) a joué un rôle décisif dans la fermeture des distributeurs automatiques de billets en Grèce, afin d'empêcher le peuple grec de décider librement lors du référendum sur la position à tenir vis-à-vis de Bruxelles".

Selon M. Varoufakis, Draghi est "techniquement très compétent" et "a montré une grande capacité à comprendre ce qui est bon et ce qui ne l'est pas dans la logique de servir l'ordre financier et l'établissement". "En ce sens, il est le premier ministre idéal pour l'Italie, si ce que vous voulez vraiment, c'est mettre en œuvre les politiques de Bruxelles et de Berlin".

Pour l'ancien ministre du gouvernement Tsipras, le Recovery Fund ne représente pas une chance de salut pour l'Italie : "Ce n'est rien d'autre qu'un paquet de dettes", dit-il. Et "ce ne serait pas la première fois", note-t-il : "C'est déjà arrivé avec Mario Monti, un autre homme intelligent dont le gouvernement technique a agi comme le voulait la troïka, sinon la vraie troïka serait arrivée".

"Il ne fait aucun doute que Draghi est intelligent et très compétent, très bon pour atteindre ses objectifs. La grande tragédie du peuple italien est que ses objectifs sont ennemis des intérêts de la grande majorité des Italiens", a attaqué M. Varoufakis.

Et encore : "Draghi ne sera pas autonome, comme ne l'était pas l'ancien Premier ministre Monti. Il devra faire rapport aux partis qui sont maintenant des zombies, mais surtout à Bruxelles et à Berlin. Il pourrait même avoir une apparence assez keynésienne et sociale-démocrate, en public, il pourrait même reprocher à Bruxelles, Francfort et Berlin de ne pas le soutenir suffisamment, mais il s'acquittera de tous leurs impératifs".

@marco_cesario

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Handicap : des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
Le « Monsieur sécurité » du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c