Jardins d'Eole: le défi citoyen face au destin des migrants de la Chapelle

Après les expulsions, la violence policière et l'indifférence des partis, du monde politique et d'une partie des médias, le Comité de soutien des migrants de la Chapelle s'est mobilisé: il ne laissera pas les migrants seuls.

Paris Jardins d'Eole © Marco Cesario
Après les expulsions, la violence policière et l'indifférence des partis, du monde politique et d'une partie des médias, le Comité de soutien des migrants de la Chapelle s'est mobilisé: il ne laissera pas les migrants seuls. "Tout le monde nous a laissé, même le Parti Comuniste  - dit Mathilde Boudon Lamraoui - et l'Humanité veut nous faire parâitre des radicaux alors que nous sommes une simple force citoyenne. Nous ne pouvons pas laisser les migrants sans abri ni nourriture. Heureusement les citoyens du quartier se sont mobilisés". Chronique d'un dimanche de solidarité aux Jardins d'Eole.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.