marguerite
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

1 Éditions

Billet de blog 26 sept. 2019

Tout est nôtre et nous est commun

L'espace est large, calme et lumineux, les livres s'y répartissent et se renvoient leur beauté de forme, leur densité de contenu, et le tissage des liens advenus entre certains auteurs se présente dans toute sa délicatesse. Le Bruit du Temps, éditeur et libraire d'une exceptionnelle harmonie.

marguerite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une librairie est un lieu d'échange, de découverte et de rencontre.

Offrir aux lecteurs et aux lectrices, à ceux qui s'arrêtent pour regarder les livres exposés dans les vitrines, à ceux qui entrent pour parler, interroger, une librairie qui soit l'expression de la maison d'édition Le Bruit du temps, fondée en 2008 par Antoine Jaccottet et Shoshana Rappaport-Jaccottet, c'est un souhait qui s'est indéniablement réalisé dans une harmonie rare :

https://www.lebruitdutemps.fr/

Actuellement et jusqu'au 19 octobre 2019, dans la librairie donnant sur la rue du Cardinal Lemoine sont exposés dessins et aquarelles de Sander Ort.

L'espace est large, calme et lumineux, les livres s'y répartissent et se renvoient leur beauté de forme, leur densité de contenu, et le tissage des liens advenus entre certains auteurs se présente dans toute sa délicatesse. Peinture, dessin, encre sont associés à l'écriture dans ce fonds extraordinaire de publications, les unes aussi intéressantes et importantes que les autres. Le goût, la cohérence, la recherche et l'exigence d'une très grande qualité, tout cela est offert très sobrement.

Sander Ort, dont j'avais vu l'an dernier le livre Versants d'un portrait et dont j'ai aimé immédiatement les dessins et aquarelles, poussant la porte ce mercredi 11 septembre et ignorant que le vernissage de l'exposition actuelle se préparait alors pour la fin d'après-midi, trace la route vers Truinas et vers son ami André du Bouchet.

J'avais souhaité photographier la vitrine consacrée à Léon Chestov, mais on en voit bien mieux la présentation sur le site du Bruit du temps, et, devant la beauté de ce qui était visible de la rue, j'ai photographié le livre d'un anonyme japonais du XIIIe siècle, en vitrine également, dont j'avais un extrait sous les yeux : En longeant la mer de Kyôto à Kamakura (voir à nouveau la page « Evénements » du site).

© marguerite

Ce jour-là, Amaury Nauroy et Estelle Coppolani m'ont appris la fermeture de la librairie à la fin de cette année. Comme pour d'autres éditeurs-libraires, le maintien de la librairie s'avère difficile et la perte de ce lieu est extrêmement regrettable. La maison d'édition poursuit son activité éditoriale et sera toujours présente, ainsi que son très beau site sur Internet. Il sera possible de commander les parutions dans les librairies, et de les trouver en particulier chez Tschann, 125, boulevard du Montparnasse à Paris.

Par ce billet, je souhaite alerter et inciter toute personne intéressée, vivant à Paris ou ayant l'occasion d'y passer, à prendre le temps de s'arrêter devant le 66, rue du Cardinal Lemoine, à y entrer, avant la fin de cette année.

Voici ce qu'en avait écrit Alain Paire sur son site en 2015 :

https://www.galerie-alain-paire.com/index.php?option=com_content&view=article&id=371:qle-bruit-du-tempsq-editeur-libraire-66-rue-du-cardinal-lemoine&catid=7&Itemid=109

La librairie accueille et propose les publications des éditions Interférences dont je joins le lien vers leur site.

http://www.editions-interferences.com/


En 2012, Dominique Conil avait publié dans Mediapart un article dans lequel elle présentait la biographie d'Ossip Mandelstam par Ralph Dutli, Mandelstam, mon Temps, mon Fauve, publié par Le Bruit du temps et La Dogana. Livre exceptionnel lu à la suite de cet article, ci-dessous :

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/170712/grossman-mandelstam-quest-ce-quecrire-22

Jean-Pierre Thibaudat avait également publié un article sur cette parution dans le site de Rue89, mais le lien s'avère aujourd'hui introuvable.

Tout est nôtre et nous est commun. Les champs, les forêts, l'eau, l'air, la parole, l'écriture, les livres, leur partage, leur transmission, leur mémoire. Le proche et le lointain.

Marguerite.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Histoire
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi

La sélection du Club

Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux