Marianne France
Abonné·e de Mediapart

54 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 juin 2018

UN APPEL INTERNATIONAL POUR UNE PROCÉDURE ÉQUITABLE POUR TARIQ RAMADAN

JOURNALISTES, POLITICIENS ET CHERCHEURS EXPRIMENT LEUR INDIGNATION QUANT AU TRAITEMENT INJUSTE RÉSERVÉ À TARIQ RAMADAN PAR LES AUTORITÉS JUDICIAIRES FRANÇAISES

Marianne France
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un appel international pour exiger une procédure équitable pour Tariq Ramadan. Après quatre mois de détention provisoire, la dernière demande pour une remise en liberté sous caution de Tariq Ramadan a de nouveau été refusée.

En tant que personnalités, chercheurs et politiciens du monde entier, nous écrivons pour exiger une procédure équitable pour le professeur Tariq Ramadan, incarcéré depuis le 2 février dans une prison française.

Ce n'est pas à nous de juger de la culpabilité ou de l'innocence du professeur Ramadan. Nous reconnaissons pleinement les droits des plaignantes, à ce que leur cause soit entendue sans préjudice ou atteinte à leur honneur. Mais nous souhaitons rappeler au pays qui a affirmé l'inaliénabilité des droits de l'Homme et l'égalité; l'importance du respect des principes qui garantissent l'intégrité de la justice française.

Ainsi, nous posons la question: Pourquoi M. Ramadan a-t-il été privé de liberté sous caution lors de l'enquête préliminaire? Ceci bien qu'il se soit rendu volontairement à l'interrogatoire et ait donné toutes les garanties requises?

Mr. Ramadan a-t-il bénéficié de l'égalité de traitement tant appréciée par la France, alors que des personnalités politiques de haut rang accusées de faits similaires continuent de bénéficier de leur liberté de mouvement?

Existe-t-il une forme de justice pour les musulmans en France et une autre pour tous les autres?

Qu’est-ce qui justifie sa mise en isolement, les droits limités de visites familiales, le refus d’accès à son dossier judiciaire et donc aux moyens nécessaires pour préparer sa défense?

Les magistrats peuvent-ils permettre les fuites d’informations de manière sélective en toute impunité? Est-ce une habitude en France que des personnalités politiques de haut rang dénigrent publiquement une personne en attente de procès?

En bref, nous posons respectueusement la question: Mr Ramadan bénéficie-t-il d'une procédure judiciaire juste et équitable, dans laquelle il est présumé innocent jusqu'à preuve du contraire?

Nous demandons donc l’application et le respect d’une justice égalitaire et impartiale.

Nous tenons également à faire part de notre profonde préoccupation pour la dignité et le traitement humain de tous les prisonniers.

Les magistrats français semblent ignorer les diagnostics de neuf médecins qui stipulent que Mr. Ramadan souffre d’une sclérose en plaques, y compris l’avis de l'autorité médicale en chef de la prison qui a confirmé que son état de santé n'était pas compatible avec le maintien en détention.

Alors que M. Ramadan souffre de sclérose en plaques et de complications neurologiques, il ne bénéficie toujours pas d’un traitement médical approprié.

Nous comprenons que la défense a fait appel à la Cour européenne des droits de l'homme face aux souffrances infligées au professeur par la justice française.

Nous demandons à nos amis français: doit- on en arriver là?!

Nous, signataires de cette lettre, soutenons l'engagement de la France pour le respect des valeurs de liberté, égalité et fraternité menacées aujourd'hui dans le monde.

Nous espérons que votre réponse à notre appel prouvera que ces valeurs sont bien respectées.

Signataires

Prof Farid Hafez , Salzburg, Austria
Dr Malika Hamidi, Brussels, Belgium
Dr Yacob Mahi, Brussels, Belgium
Nordine Saïdi, Brussels, Belgium
Dr Ahmet Alibasic, Sarajevo, Bosnia and Herzegovina
Dr Francirosy Campos Barbosa, Sao Paulo, Brazil
Dr Nadia Abu-Zahra, Ottawa, Canada
Charles Taylor, Montreal, Canada  
Thomas Woodley, Montreal Canada
Houria Bouteldja, Paris, France
Ismahane Chouder, Paris, France
Dr Sonya Dayan- Herzbrun, Paris, France
Catherine Samary, Paris, France
Dr Hans-Christian Günther, Freiburg, Germany
Professor Dr Anwar Alam, New Delhi, India
Dr Javad Kashani, Tehran, Iran
Professor Mohammad Marandi, Tehran, Iran
Professor Abdulkarim Soroush, Iran
Dr Mohammed Hashas, Rome, Italy
Hamza Piccardo, Italy
Dr Mohammad Abdur Rahman Siddiqi, Tokyo, Japan
Dr Ahmad Sukkar, Beirut, Lebanon
Tengku Ahmad Hazri, Kuala Lumpur, Malaysia
Anwar Ibrahim, Malaysia
Wan Azizah binti Wan Ismail, Malaysia
Professor Dr Mohammad Hashim Kamali, Kuala Lumpur, Malaysia
Dr Ahmad Farouk Musa, Kuala Lumpur, Malaysia
Dr Chandra Muzaffar, Kuala Lumpur, Malaysia
Dr Paul Aarts, Amsterdam, The Netherlands
Alexander Fluegel, The Hague, The Netherlands
Dr Ellen van de Bovenkamp, Leiden, The Netherlands
Dr Hamid Aminoddin Barra, Marawi City, The Philippines
Dr Mutaz Al Khatib, Doha, Qatar
Dr Mawahib Bakr, Doha, Qatar
Dr Mohammed Ghaly, Doha, Qatar
Professor Ray Jureidini, Doha, Qatar
Professor Emad El-Din Shahin, Doha, Qatar
Professor Farid Esack, Johannesburg, South Africa
Dr Quraysha Ismail Sooliman, Pretoria, South Africa
Jacques Neirynck, Switzerland
Dr Sami Al- Arian, Istanbul, Turkey
Professor Dr Arshin Adib-Moghaddam, London, UK
Dr Shabbir Akhtar, Oxford, UK
Dr Nadje Al-Ali, London, UK
Dr Arif Anis, London, UK
Dr Walter Armbrust, Oxford, UK
Karen Armstrong, London, UK
Professor Masooda Bano, Oxford, UK
Dr Fanny Bauer-Motti, London, UK
Professor Stephen Chan, London, UK
Dr Stephanie Cronin, Oxford, UK
Professor Robert Gombrich, Oxford, UK
Dr Bilal Hassam, Leeds, UK
Ken Loach, UK
Professor Kalypso Nicolaidis, Oxford, UK
Professor Jørgen S. Nielsen, Birmingham, UK
Dr Homa Katouzian, Oxford, UK
Tanya Cariina Newbury-Smith, Exeter, UK
Dr Ziba Mir-Hosseini, Cambridge, UK
Professor Tariq Modood, Bristol, UK
Professor Ian Neary, Oxford, UK
Peter Oborne, London, UK
Professor Eugene Rogan, Oxford, UK
Dr Behar Sadriu, London, UK
Omar Salha, London, UK
Professor Salman Sayyid, Leeds, UK
Dr Mustapha Sheikh, Leeds, UK
Professor Avi Shlaim, Oxford, UK
Professor Jan Zielonka, Oxford, UK
Dr Khaled Abu-El Fadl, Los Angeles, California, USA
Professor Asma Afsaruddin, Bloomington, Indiana, USA
Dr Ilham AlMahamid, Albany, New York, USA
Ijaz Arif, Roseville, California, USA
Abbas Barzegar, Atlanta, Georgia, USA
Dr Hatem Bazian, Berkeley, California, USA
Dr Jonathan Brown, Washington DC, USA
Dr Zahid Bukhari, Frederick, Maryland, USA
Dr Charles Butterworth, Maryland, USA
Salah Eddin Elbakri, Oakland, USA
Professor John Esposito, Washington DC, USA
Dr James H. Faghmous, Stanford, USA
Professor Marianne Farina, Berkeley, California, USA
Dr Alain Gabon, Virginia, USA
Professor Todd Green, Iowa, USA
Dr Ramon Grosfoguel, Berkeley, California, USA
Dr Abdullah bin Hamid Ali, California, USA
Dr Nader Hashemi, Denver, USA
Dr Altaf Husain, Washington, USA
Hussein Khatib, Minnesota, USA
Dalia Mogahed, Washington, USA
Dr Aasim Padela, Chicago, USA
Muslema Purmul, California, USA
Dr Yasir Qadhi, Memphis, TN, USA
Professor Robert Shedinger, Iowa, USA
Dr Ahmad Sheikh, Cape Girardeau, Missouri, USA
Dr Amina Wadud, Berkeley, California, USA
Hamza Yusuf, Berkeley, California, USA

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
En Colombie, Francia Márquez, première afro-descendante à la vice-présidence, suscite l’espoir
Francia Márquez entre en fonctions aux côtés du nouveau président Gustavo Petro dimanche 7 août. Cette femme noire et activiste écoféministe a promis d’« éradiquer le patriarcat » en Colombie et de lutter contre les discriminations, mais les écueils seront nombreux.
par Sophie Boutboul
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente-et-un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent une enfant de 5 ans et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

La sélection du Club

Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre