• 36 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Tariq Ramadan, le coupable idéal des médias ?

    Par
    Pendant des mois, l’intellectuel Tariq Ramadan a subi un lynchage sans précédent de la part des médias français, mais également égyptiens et émiratis. Un an plus tard, les médias français restent bien silencieux sur les avancées d’une procédure qui révèle, chaque jour un peu plus, l’innocence du professeur.
  • Dossier Tariq Ramadan : Le cas Mounia Rabbouj révèle le pot aux roses

    Par
    Aucune mise en examen après la plainte de la troisième plaignante, la correspondance entre le professeur et la femme quadragénaire, remise par l’intellectuel, ainsi que de nombreux mensonges et contradictions, avaient permis de déterminer qu’il n’y avait jamais eu viol. Un an et demi plus tard, où en sommes-nous ? Bilan.
  • Tariq Ramadan: the inconsistencies and revelations of the "Swiss file"

    Par
    "Brigitte", "Maïmouna", "Régine" (according to the many names that appeared in the press or on social media networks), the Swiss plaintiff, will have to confront her own contradictory statements before the Swiss court. In fact, it [the court] will have to investigate a file which, as of now, is dogged by inconsistencies (which the witnesses said were countless) and suspicion of collusion.
  • Tariq Ramadan case: between obvious collusion and political set-up

    Par
    At the heart of the Tariq Ramadan case, a multitude of notorious intellectual opponents are suspected of collusion. While the investigating judges have never responded to the requests submitted by Ramadan’s lawyer, Emmanuel Marsigny, to interrogate the individuals most often cited in the case, many questions remain unanswered regarding their involvement
  • Tariq Ramadan : incohérences et révélations du  « dossier suisse »

    Par
    « Brigitte », « Maïmouna », « Régine » (selon les différents prénoms qui sont apparus dans la presse ou sur les réseaux sociaux), la plaignante suisse, va devoir faire face à ses propres déclarations et à ses contradictions devant la justice helvétique.