Coup de force sur les retraites : au Sénat, le Gouvernement censure l'opposition!

Jeudi 21 octobre à 16h30, le Ministre du Travail a déclaré qu'il n'était «pas justifié» d'étudier les 200 amendements de l'opposition restant en discussion au Sénat.
Quatorze amendements des Sénatrices et Sénateurs Verts seront donc rejetés en bloc, sans débat. Ces amendements proposaient une réforme des régimes des retraites des parlementaires, et le plafonnement des retraites chapeau. Ils demandaient une amélioration des droits à la retraite des femmes, des apprentis, des stagiaires, des étudiants, et des couples pacsés. Ils développaient d'autres mesures de financement des retraites, plus justes.
Pour ma part, je trouve ces méthodes indécentes, scandaleuses et mesquines, la majorité se couche aux ordres de Claude Guéant et le Sénat est prié de s'aligner. Clore autoritairement le débat au Sénat pour gagner 25 heures, quand on allonge de 2 à 5 ans la durée de travail, et parfois de chômage de millions de français, est un vrai scandale.

 

Marie Blandin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.