Carnet de bord #12 : juste une mise au point

Semaine du 12 au 18 décembreMARDI 13 DECEMBRELes horaires de train ont changé. Il faudra se lever un quart d'heure plus tôt. J'espère au moins qu'il y a, en France, avec cette réforme de la circulation SNCF, une personne qui y gagne quelques minutes de sommeil.

Semaine du 12 au 18 décembre

MARDI 13 DECEMBRE

Les horaires de train ont changé. Il faudra se lever un quart d'heure plus tôt. J'espère au moins qu'il y a, en France, avec cette réforme de la circulation SNCF, une personne qui y gagne quelques minutes de sommeil.
10 HEURES
Dans mon bureau je retrouve Romain, mon assistant au milieu de montagnes de journaux. Les abonnements de mon prédécesseur me gratifient du Figaro, du Point et de l'Express. Je profite du Monde et de Libération. Pour ce que je souhaitais, comme Politis, c'est comme dans la chanson de Zebda "je crois que cela ne va pas être possible".
Les murs nus attendent toujours que quelqu'un vienne accrocher mes affiches de cinéma. Il semble que ce soit plus simple de se faire installer une toile de Soulages.
LA PARITE N'EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE
Rien de grave, juste un petit détail, mais ô combien significatif !
Sur la porte de mon bureau il y a depuis octobre, et depuis des années à vrai dire, une plaque de cuivre « Monsieur le Président de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication ». Auparavant, c'était « Monsieur le Président de la commission des Affaires Culturelles ». Je me souviens de ce changement d'intitulé, car à l'époque, simple sénatrice, j'avais proposé sans succès que l'on nomme cette commission, commission de l'émancipation et de l'épanouissement humains.
A mon arrivée, cela fait maintenant deux mois et demi, j'avais demandé que l'on change la plaque en Madame la Présidente de...
Lasse de solliciter ce changement, j'ai depuis quinze jours mis un post-it sur le cuivre, avec cette féminisation, le reste sans changement.
Et voici que sont venus les services du patrimoine avec une nouvelle plaque !!! Mais il écrit « Commission Culture, Communication Education» et dessous il y a un porte carte où je peux, si je veux, glisser mon identité.

Certes ce doit être du développement durable : plus besoin de changer la plaque au rythme des modifications de genre. Mais ce genre d'économie n'étant pas dans la culture de la maison, je ne peux m'empêcher de noter que certains en coulisse ne digèrent pas la féminisation d'une présidence.


10 Heures 45 GROUPE EELV
Nous y balayons les textes à venir, nous y racontons les débats avec les autres groupes, car le temps de la résolution qui nous permettra un vrai groupe à 10 approche.
Or les relations se sont tendues avec les communistes (parce que l'accord législatif VERT-PS leur ferme des perspectives de députés sur certains secteurs) et avec les radicaux qui sont fâchés de notre refus du texte qu'ils proposaient interdisant les signes religieux dans les structures d'accueil de la petite enfance.
Nous portons haut et fort la laïcité, mais le texte, passé par les mains d'Alain Richard son rapporteur, ex ministre de la Défense sous Jospin, est carrément devenu attentatoire au droit à la vie privée et au droit du travail.
De plus l'acharnement de certains sur ce genre de texte fleure parfois la xénophobie.
Aline Archimbaud qui a pris la relève sur la santé, nous fait partager son indignation sur le devenir de la loi santé qui a succédé au scandale du MEDIATOR. Non seulement la rigueur éthique qui avait caractérisé les amendements du Sénat s'est évaporée à l'Assemblée Nationale, mais les lobbies du médicament ont fait un tel retour en force, que le texte final est encore plus complaisant que le projet initial du gouvernement
15 HEURES DESIGNATIONS EN COMMISSIONDes 40 représentations extra-parlementaires dans divers conseils d'administration et structures, il en reste 18 à faire.
Comme la droite avait pratiquement tout gardé dans le précédent mandat, il ne revient à l'UMP que 3 postes, dont le très convoité Institut français.
A mon grand étonnement le sénateur Legendre s'auto désigne parmi les siens, ravissant la place à son collègue qui était en place, Duvernois.
JUSTE CONTESTATION
C'est justement sur le contrat d'objectifs et de moyens de cet Institut , document plus littéraire que précis, que je fais un rapport et rend un avis défavorable, invitant la commission à voter.
Legendre interrompt le vote, et s'indigne qu'on le fasse voter un avis sur un document qu'il n'a pas eu. Il a raison.
Flottement
Les administrateurs se consultent, se renvoient la balle: non, le C.O.M. N'a pas été envoyé. La majorité de gauche se dit néanmoins en confiance et prête à voter. Confuse, et choquée du non envoi du document, je remets le vote au lendemain.
16 H 30 Madame DOLTO de la DRAC NPDC
Quoi de plus utile que d'entendre de la part des services déconcentrés de l'Etat dans ma région, les priorités exercées? Madame Dolto se prête à l'exercice, nous faisant un panorama exhaustif des choix culturels.
Au passage je découvre que 13 postes ne sont pas pourvus, car bien que des candidats ne manquent pas en région, c'est par mutation qu'il faut pourvoir les postes, et à Paris il n'y a pas beaucoup d'amateurs pour venir chez nous ! Pour le gouvernement, c'est toujours cela d'économisé, pour la culture, ce sont des forces vives en moins.
Je plaide la cause du Centre Régional de la Photo, elle me dit que les difficultés sont derrière nous.
Pour le projet METALLIA des ex de METALEUROP, elle ne semble pas hostile et me propose de faire le point avec une chargée de mission spécialisée.
Pour le théâtre de la Verrière, qui vient de se faire déconventionner, le couperet tombe sans appel.
Ce soir, retour sur Lille!
MERCREDI 14 DECEMBRE
JUSTE CONTESTATION.... MAIS INDIGNATION MAL PLACEE

Nous votons en commission culture l'avis sur le document que les administrateurs ont (enfin) fait parvenir aux sénateurs.
J'en profite pour leur dire ce que j'ai découvert: sous la présidence précédente (de Legendre) les documents n'étaient pas envoyés....
GROS LOBBIES

C'est mon collègue écologiste André Gattolin, qui fait un brillant rapport sur la rémunération pour copie privée.
Il s'agit de revoir la taxation des supports permettant des enregistrements (cd, dvd, disques durs...) dont le montant est reversé aux sociétés de droits d''auteurs, pour manque à gagner en quelque sorte, si quelqu'un se fait une copie de disque ou de film.
L'Europe, comme le Conseil d'Etat avaient contesté le mode de calcul précédent (qui prenait en compte l'usage professionnel, et le potentiel usage illicite).
Fait rare, le Ministre Mitterrand vient assister à la commission. La Constitution lui en donne le droit.
Fait désagréable, il invite à ne pas voter un amendement proposé par le rapporteur Gattolin, au motif qu'un texte non changé, semblable à celui de l'assemblée nationale, évitera le temps de conciliation d'une commission mixte paritaire, soit 24 heures!
(cela aurait simplement fait que les sommes perçues ce jour sur les supports vierges auraient pu être contestées par les usagers, au dépens des sociétés de droit d'auteur).
J'imagine assez mal un acheteur de clef USB aller réclamer sa taxe indûment perçue, au motif que « La loi d'hier n'est plus valable et la loi de demain n'est pas encore votée ! ».
La droite entend le ministre et vote contre. La gauche hésite, et après une suspension de séance, s'abstient, non s'en s'être assurée que je n'en serai pas courroucée.
Le texte est conforme, malgré nos deux voix écologistes.
DEJEUNER DE LA FNAC
L'invitation est faite au bureau de la commission culture, aux affaires économiques, et une élue UMP de la commission des affaires sociales s'est invitée, car, dit-elle, elle est concernée au titre du travail du dimanche.
Monsieur Bompart raconte la même chose que lors du rendez-vous dans mon bureau. Je m'éclipse avant la fin.

GROS ; TRES GROS LOBBIES
Comme nous, écologistes, avons dit que nous représenterions en séance publique, sans espoir, mais pour nos convictions, notre amendement, se présentent à quinze heures dans mon bureau, Bernard Miyet de la SACEM, Hervé Ronyde la SCAM, Bruno Boutleux de l'ADAMI, Claire Giraudin de la SACEM et de l'association La Culture pour la Copie Privée.
Grosse démarche séduction, puis pressions toniques, demande de justifications. Quand on sait que Gattolin a reçu pendant son rapport moultes appels et interventions par connaissances interposées, on sent le gros nuage de forces occultes et d'intérêts en jeu.
Quant à la défense des droits d'auteurs, que je partage, il est curieux comme elle s'efface vite chez eux devant la taille de leur salaire, de leurs frais de gestion, ou l'oubli des artistes interprètes ou des photographes.

 

16 HEURES SPI syndicat des producteurs indépendants
Beaucoup d'insistance sur leur souci de respecter le créateur. De la colère contre les textes en préparation au niveau de l'Europe, dont ils disent avoir l'impression qu'elle se précipite pour rendre des œuvres orphelines et distribuables sans contrainte sur le marché.


17 HEURES LA CHAINE DU PATRIMOINE
Ils sont âgés mais convaincus. On sent que c'est une véritable croisade qu'ils mènent pour faire valoir la pertinence de leur projet. On devine que tout le monde les reçoit poliment, mais sans suite. On découvre que certains les esquivent.
Pourtant la chaîne du patrimoine ce ne serait pas la chaîne des chefs d'œuvres en péril. Il faut entendre le patrimoine au sens du patrimoine audiovisuel, celui de l'INA mais aussi d'innombrables films professionnels archivés dans d'autres lieux, qu'ils se proposent de faire revivre.
Mais pour cela il faudrait que l'Etat préempte un canal dans l'appel d'offres du CSA, et il faudrait 45 millions d'euros pour le fonctionnement. Un euro cinquante seulement par personne disent-ils.
Ils voudraient une loi. Je leur promets d'en parler au bureau de la commission, mais je sais déjà la réponse : alors que le gouvernement vient de reprendre de l'argent à France Télévision et au CNC, il est peu probable qu'il se lance dans un nouveau projet audiovisuel.


19 HEURES CONFERENCE DES PRESIDENTS
Rien de particulier, sauf l'humeur exécrable du représentant du RDSE, la reprise en main par Jean Pierre Bel de la rigueur de l'ordre du jour, contre les débordements excessifs, et aussi, toujours la même réponse du ministre Ollier à mon questionnement sur un texte qui rectifierait l'attribution de canaux bonus (contestés par l'Europe) : je ne suis pas au courant, je vais me documenter.


20 HEURES 30 REUNION DE GAUCHE CHEZ JP BEL
Échange de considérations sur le vécu de ces premiers mois. Je suis ravie de découvrir que Annie David, ma collègue communiste, présidente de la commission des affaires sociales, a exactement le même vécu que moi : des rendez vous à n'en plus finir, avec une utilité peu lisible, un travail monstrueux, de la difficulté à faire vivre de la politique dans cet exercice de chef d'orchestre.
A part cela nous découvrons mieux le cabinet, nos homologues de thématiques. Nous parlons de la construction de la sobriété, qui passera par la disparition de privilèges, c'est une bonne chose; et aussi la réduction des indemnités de frais de mandat; je regrette que l'on ne fasse pas la différence entre ceux qui ne cumulent pas, et ceux qui cumulent et ont déjà une mairie, une secrétaire etc.

 

JEUDI 15 DECEMBRE

 

 

8 HEURES 30 CONFÉDÉRATION DES PRODUCTEURS AUDIOVISUELS

Ils sont 8, producteurs de divers documentaires ou émission de type caméra café, à m'expliquer autour d'un petit déjeuner, â peu près le contraire de TF 1
Pour eux, l'indépendance du créateur est fondamentale. Les chaînes qui réclament de garder les droits des œuvres, feraient mieux d'en assurer une correcte diffusion.


10 HEURES NRJ
La directrice déléguée à la direction du groupe, Maryam Salehi, vient plaider sa cause pour l'attribution d'un canal par le CSA. Quand on veut convaincre, on se présente sous son meilleur jour. Elle n'a pas de peine à enfoncer la concurrence: les arguments ne manquent pas, en particulier sur la concentration des medias, ou le côté « groupe industriel » des possesseurs de chaînes historiques privées.
Elle est curieusement accompagnée d'un vieux consultant, Jean de Belot, ex reporter au Figaro, aujourd'hui chez Euro RSCG
Que s'imaginent-ils? Que je vais téléphoner au CSA, entité indépendante? Que, au niveau que j'occupe, je suis forcément copine avec son président Boyon?
Ces rendez vous sont chronophages. Ils me sont utiles pour apprendre le paysage audiovisuel, mais je ne vois pas quel profit ils peuvent en tirer.
Comme je ne peux pas dire beaucoup plus que mon écoute sincère et ma conviction du besoin d'une offre diversifiée, puisque, écologiste, nous sommes pour la biodiversité, à la sortie, De Belot me dit que Lauvergeon a surement détourné des fonds. A quoi ça sert?


11 HEURES SUZETTE DE L'AFP
Qui s'étonne du communiqué venu de ses collègues, évoquant un amendement rédigé par la Commission des Affaires culturelles. Il y a de quoi être étonné ! La commission ne s'est pas réunie, et aucun amendement n'a été validé par le rapporteur Assouline, ou moi.
Ce n'est qu'un échange de consultation entre administrateur et syndicalistes, une sorte de démocratie participative, qui a fuité et a pris une toute autre valeur.
Je m'empresse donc de faire une mise au point, ICI
13 HEURES REPAS EELV
C'est l'occasion de faire le point sur nos amis radicaux: la guerre semble déclarée de leur part, et la majorité de gauche est fragilisée, après un vote plus que confus.
Le RDSE, où sont les radicaux, devait hériter de la présidence de la délégation à la prospective. Or ils avaient deux candidats. Déconcertés, les socialistes sont sortis pour que le vote soit retardé après clarification. Mais les radicaux sont restés, il y avait donc le quorum, et le vote a eu lieu.
C'est l'UMP qui a emporté le poste!
Le RDSE a juré de se venger... Contre la gauche (?!)
Au passage Jean-Vincent Placé s'assure que nous aurons lundi un vote « conforme » sur le texte copie privée.
15 HEURES QUESTION D'ACTUALITE SUR LA PRESSE
C'est sur la disparition des titres de presse que j'interroge le gouvernement. Rarement question fut d'une actualité aussi brûlante: demain La Tribune est mise en liquidation judiciaire, et ce matin France Soir a cessé de paraître.
Nos ministres n'ont pas l'air de prendre la mesure de la gravité de ces sinistres: chaque journal qui ne parait plus entame notre démocratie, car nous avons besoin de presse d'opinion, et de diversité des analyses et regards. De plus ceux qui restent, loin d'être renforcés, se trouvent fragilisés, car le coût de leur diffusion augmente. Les imprimeries subissent les effets collatéraux et mettent la clef sous la porte.
500 salariés pour Hebdo Print à cause de la disparition de Paru Vendu.
Pour la première fois depuis 1945, le nombre de détenteurs de la carte de presse en France diminue.
16 HEURES MANIP DE PUBLIC SENAT

Invitée sur leur plateau pour parler de ma question d'actualité, je découvre que c'est un débat avec un UMP sur... La question de la conférence de Durban sur le climat.
C'est malhonnête. Cela n'est pas sympa vis à vis de mon collègue vert Ronan Dantec, qui , lui, était à Durban.
De plus la brièveté de l'échange ne permet que la caricature.
Au bout de cinq minute, la journaliste me "libère" en disant à l'antenne que j'ai un TGV pour le nord...
Mais pas du tout!!!! Comme elle a commencé en disant que j'avais posé une question sur le climat, elle n'est pas à un mensonge près!
17 HEURES MONUMENTS DU PATRIMOINE
Dans mon bureau, c'est Noël: je ne compte plus les catalogues d'exposition, les livres, les parutions...
Le CNM centre national des monuments ne manque pas à la tradition et m'offre ses publications, et même un sac pour les transporter.
Cela me permet de découvrir que châteaux et manoirs sont bien entretenus, valorisés, et que dans ma pauvre région nord pas de calais, il n'y en a qu'un: une colonne napoléonienne!
Bientôt une villa assez récente entrera aussi dans leur catalogue, la villa Cavrois dessinée par Mallet Stevens.
18 HEURES 30 CAMPAGNE D EVA JOLY
Retour sur LILLE a 22 h 15

VENDREDI 16 DECEMBRE

 

ENOOORMES LOBBIES
Entre deux rendez vous de cette journée lilloise, Romain mon assistant parlementaire m'apprend que le compte rendu de la commission culture fait état d'un vote unanime contre notre amendement et donc de la production d'un texte conforme pour la rémunération de la copie privée !!!
Ainsi donc une petite main zélée a corrigé le compte rendu et effacé le vote d'André Gattollin et le mien ! Je suis stupéfaite. En même temps cela fait froid dans le dos.
RADIO BLEUE MAAA VIIIE...
Une curieuse émission me donne l'occasion pendant une heure quinze de répondre aux question de l'animateur sur mon lieu de naissance, mon école, mon lycée, mon métier etc. Peu de politique, mais une ambiance chaleureuse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.