"Vous la boucler": de belles vacances en perspective ???

Après des mois, et années, d'empêchements multiples sur le réseau FREE pour pouvoir écouter des émissions sur Arte ou podcasts sur France Culture et France Musique, je me retrouve encore une fois avec les conséquences des exactions maintenant invisibles des hommes de main de la répression française tous azimuts… Plus de portable, depuis le 13 au soir, et ce soir pas de son Internet !!!

Plus de news Médiapart...

Plus de smartphone fonctionnant, non plus.

Et ce soir, le 16 juillet: plus de son ( audition) non plus sur Internet:

de belles vacances en perspective ???

 

Visiblement la guerre continue pour tous ceux qui veulent nous FAIRE TAIRE…

Si on avait des choses à dire ou à dénoncer dans les fonctionnements actuels de notre démocratie ...

 

Etouffée par tous les bouts !

 

Réprimée aussi, à l'occasion, par des menaces et violences !

 

Avec une bonne partie de la dite "gauche" qui veut vous faire taire, car il y a EU COLLUSION DES ANNEES ENTRE DROITE ET GAUCHE...

 

Seule interprétation au SILENCE qu'on veut IMPOSER à certaines personnes….

 

L'offensive Sarkozy de ce week-end dans le JDD contre Médiapart n'a d'équivalent que celle qui l'a précédée la semaine dernière à la Charité sur Loire !

Si persona non grata à droite et à gauche: cherchez l'erreur ???

 

OUI CHERCHEZ L'ERREUR, CAR IL Y EN A UNE: la COLLUSION DROITE-GAUCHE de certains pendant des lustres...

 

Et tous ces messieurs, parfois même bien aidées de ces dames les plus pleutres, fonctionnent de la même manière:

VOUS FAIRE TAIRE VIA LEURS HOMMES DE MAIN: RESPECTIFS OU LES MÊMES  ???

 

Sur Free: c'est sûr et c'est des barbouzes: ceux des entrailles nauséabondes d'un Ministère de l'intérieur tout proche ….  

Ailleurs, c'est pareil: avec aussi Free comme  financier de Médiapart:

et la boucle est bouclée pour vous la "boucler" ???

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.