Menaces de mort à Outreau? : tenez bon Chérif Delay- Badaoui, vous êtes debout!

Tenez bon Chérif Delay-Badaoui, vous êtes debout !

 

Tenez bon Chérif, vous avez eu le courage d' exposer votre souffrance pour enfin être entendu, vous n' aviez pas

d' autre choix, car dans cette société de l'image, lors des deux procès télé-réalité d' Outreau, vous étiez forcément perdant, ne pouvant vous montrer à l' écran pour des raisons de minorité. Vous avez eu droit, vous et les autres enfants, à deux procès médiatiquement inéquitables. Vous étiez avec les autres enfants, dans le box des accusés au propre et au figuré, et de victimes vous êtes devenus les coupables, comme vous l' expliquez admirablement bien dans votre ouvrage «Je suis debout».Vous faites partie de tous les coupables de substitution de

l' affaire d' Outreau, de ceux qu'il a fallu abattre pour obtenir le résultat que l'on connait.

 

Pour la première fois, grâce à vous, le public se souvient ou apprend que dans cette affaire d' Outreau il y a eu d'authentiques victimes et votre parole illustre bien le fait que la storytelling dénoncée dans mon ouvrage « Outreau la vérité abusée» ( les enfants carencés peuvent soit- disant inventer des agressions sexuelles) est bien une fable au service d' intérêts plus ou moins avouables et/ou opportunistes.

 

Après avoir écrit ce livre avec Serge Garde, qui préfigure le film que tourne ce spécialiste de la pédocriminalité avec tous les protagonistes qui n'ont jamais pris la parole,vous avez eu encore le courage de vous prêter à la difficile épreuve des interviews et vous avez mis en évidence la richesse de votre personnalité résiliente,-c' est ce que j' avais écrit dans mon expertise psychologique de 2001.

Vous avez assumé avec loyauté, cette culpabilité paradoxale de la victime qui n' a pas pu parler plus tôt et de n' avoir pu ainsi sauver les autres enfants. Vous avez pu évoquer les humiliations, les injures endurées durant les procès et depuis plusieurs années alors que vous étiez reconnu victime de viols, agressions sexuelles, corruption de mineur et proxénétisme.

 

 

Aujourd'hui encore, la presse relaye un discours de contre-offensive relatif à votre prétendue mythomanie, en vous prêtant certaines déclarations auprès du Juge ou des experts qui sont totalement fausses, nous pouvons en témoigner. C' est vraiment trop injuste et trop insupportable !

Et puis, suprême provocation, Laurent Lavier, mis en examen pour corruption de mineurs, est venu, le jour symbolique de la signature de votre livre rédempteur, vous traiter de menteur devant les caméras de France 3. Il vous a appelé Kévin- le nom que vous avait donné votre beau-père incestueux- alors que votre nom de baptême est Chérif. C' est ce passé de victime que vous voulez de toutes vos forces dépasser en renonçant à ce prénom, cette intervention était on le comprend, encore plus insupportable!

 

En ce dimanche 5 Juin 2011 où se bousculent les articles qui évoquent vos éventuelles menaces de mort écrites sur Face book à l' encontre de Franck Lavier, l'un des acquittés qui doit être jugé en juillet pour maltraitance et corruption de mineurs, soyez encore plus fort Chérif. Vous n' êtes plus seul, vous avez parlé avec conviction et la brèche est ouverte dans l'opinion, les témoins de vos souffrances et de votre courage mais aussi et surtout de votre grandeur d' âme, sont désormais très nombreux et aux plus hauts niveaux de notre République et leur soutien sera indéfectible.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.