Marie-Christine Gryson-Dejehansart Aire sur La lys, le 8 Mai 2011

Psychologue Clinicienne

Expert Près la Cour d' Appel de Douai

 

Cabinet de Psychologie

18 Place Jehan d' Aire

62120 Aire sur la Lys

( et non pas Saint Venant)

 

 

Objet : Droit de Réponse concernant l' article «Outreau le poison du doute»

par Sophie Des Deserts publié dans le Nouvel Observateur du 5 Mai 2011

Envoi avec accusé de Réception au Service Juridique, à Sophie Des Déserts et à Laurent Joffrin Directeur du Nouvel Observateur.

 

Merci de publier le texte suivant :

 

Aucun contradictoire n' avait été relayé jusqu' à ce mois de Mai 2011 dans l' affaire d' Outreau.

Je pourrais apprécier que pour la première fois depuis 7 ans, des professionnels et un enfant victime de viols dans cette douloureuse affaire aient eu apparemment accès aux médias avec, en exclusivité, l' article de Sophie Des Deserts, publié à l' occasion de la prochaine sortie du livre de Chérif Delay, le 12 Mai aux éditions du Cherche Midi.

Malheureusement il s' avère que l' article est orienté de manière à tuer dans l' oeuf, l' émergence de leur parole. En effet, le terme odieux de «révisionnistes»- proche de celui qu' emploie Me Dupond-Moretti qui va jusqu'à parler de «négationnistes» -est relayé comme s' appliquant à l' ensemble de ceux qui portent un intérêt professionnel et/ou citoyen à l' expression de la vérité judiciaire des enfants.

 

Par ailleurs, la journaliste Sophie des Déserts est libre de reprendre à son compte et de manière offensante les arguments de discrédit de l' avocat Me Dupond-Moretti relatifs à ma personne, mon travail et mes motivations actuelles dans les suites de l' affaire d' Outreau.

Les conséquences en sont fort préjudiciables pour Chérif Delay ( enfant reconnu victime qui, devenu majeur, écrit pour sa réhabilitation) car mes expertises, tout comme celles des contre-experts, ont accrédité sa parole.

 

Faut-il rappeler ce qui a été dit à cette journaliste lors de l'interview, à savoir que mes motivations figurent clairement dans mon ouvrage «Outreau la vérité abusée»(*) publié en octobre2009 aux éditions Hugo et cie.

Il s' agit de dénoncer et expliquer le comment et le pourquoi de l'installation de l'omerta sur la vérité judiciaire des enfants d' Outreau (12 enfants reconnus victimes de viols, agressions sexuelles, proxénétisme et corruption de mineurs) afin que la référence à Outreau ne soit plus utilisée pour disqualifier la parole des enfants dans les affaires de pédophilie. La référence au prétendu mensonge des enfants d' Outreau, a fait régresser de manière catastrophique la protection et les droits des enfants dans le domaine de la pédocriminalité.

 

(*)Cet ouvrage a été présenté le 24 février 2011 lors de la Table ronde intitulée : «La parole de

l' enfant après la mystification d' Outreau» à l' Institut de Criminologie ( et non pas de Victimologie) de l' Université de Paris 2 Assas- Panthéon.

 

 

MCGryson-Dejehansart

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.