marie-christine gryson
Psychologue Clinicienne, Experte judiciaire (1989-2015) Formatrice,essayiste et lanceure d'alerte !
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

Outreau : omerta d'Etat ?

Sur France 2 non, les temps ne changent pas ! La vérité judiciaire des 12 enfants d'Outreau reconnus victimes de viols, agressions sexuelles, proxénétisme et corruption de mineurs, reste un tabou officiel sur cette chaine de service public.

marie-christine gryson
Psychologue Clinicienne, Experte judiciaire (1989-2015) Formatrice,essayiste et lanceure d'alerte !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La nouvelle émission de France 2 "Le monde change" a consacré ses reportages - présents et passés- et discussions à "l'enfance volée" ce 16 novembre 2021. Les témoignages des victimes d'inceste et de viols dans l'enfance ont été nombreux et d'une grande qualité émotionnelle et informative. Les intervenants en plateau :  Edouard Durand, Juge des enfants co- Président de la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles, Hélène Romano, Docteure en Psychologie et en Sciences criminelles, spécialiste du psychotraumatisme et Me Marie Grimaud Avocate spécialisée dans l'Enfance sont les professionnels qui font l'unanimité tant pour leur haute compétence, leur grande expérience  que pour leur humanisme. Faustine Bollaert et les organisateurs de l'émission ont fait à mon avis, le meilleur choix qui soit, à l'heure actuelle, en matière de compétence sur le sujet. Mais alors pourquoi a-t-elle validé le reportage sur l'affaire d'Outreau qui focalise sur la souffrance des acquittés et jamais sur celle des 12 enfants reconnus victimes de viols. La présence de Jonathan Delay qui a écrit "Au delà de l'irréparable" qui ne peut évoquer les autres enfants, bridé par son éditeur, renforce l'idée que seuls les 4 frères issus du couple Delay-Badaoui ont été ( mal) reconnus victimes. Ce fut déjà le cas lors de l'interview de Jonathan lors de son émission du début d'après midi l'année dernière.

Le film de Serge Garde "Outreau l'autre vérité" qui a suivi la publication de "Outreau la vérité abusée", les ouvrages de Jacques Thomet, ex journaliste Directeur de rédaction AFP "Outreau retour sur une manipulation pedocriminelle" et "la pédocratie à la française", celui de Jacques Cuvillier et Jacques Délivré "Outreau, angles morts" sans oublier "Je suis debout " de Chérif Delay, concernent les enfants victimes d'Outreau. Ce petit nombre de travaux qui font état de leur vérité judiciaire, représente la même asymétrie et la même réalité inéquitable que lors des procès où, placés dans le box des accusés, ils n'étaient défendus que par 2 avocats pour 15 enfants, face aux 19 concernant des accusés.

Alors non "Les temps ne changent pas ": on a eu la même réactualisation de la peur du prétendu mensonge des enfants d'Outreau, affaire qui a effectivement fait régresser de manière catastrophique la prise en compte de la parole des enfants ...au prétexte qu'elle a été mal recueillie. On omet de dire que 7 experts judiciaires ont validé cette parole, d'où cette vérité judiciaire les concernant. Rappelons que nous étions deux experts au départ et que le Président des assises de St Omer a fait réexaminé les enfants par 5 nouveaux experts dont les travaux ont abouti aux mêmes conclusions que ceux des deux premiers.

Jean-Luc Viaux et moi- même avons subi des attaques au lance -flamme avec contre-vérités, injures, menace de radiation, plainte au niveau de la Cour européen etc- car c'était la stratégie des avocats de la défense. Nous étions fort dangereux, lui  le professeur d'université de par  son statut de docteur en psychologie et moi, psychologue d'enfants  de terrain ayant 600 expertises d'enfants à mon actif et ayant examiné les enfants d'Outreau au plus près des faits. Le Président m'a proposé de lire mes conclusions quand j'ai décidé de ne pas accepter un tel traitement et il ne m'a pas récusée, contrairement à ce qui a été écrit même sur le rapport de la commission parlementaire, le député Houillon a reconnu son erreur :

https://la-verite-abusee.pagesperso-orange.fr/

Finalement les avancées du service public sur la dénonciation de ce qui est un fléau sociétal, rencontre encore et toujours cet obstacle freinateur et la répression reste très significative pour qui tente ne serait-ce que de rappeler la vérité judiciaire des enfants d'Outreau. Plus aucun professionnel ne s'y risque au prix d'en être éclaboussé et de se voir neutralisé par le point Godwin : "vous êtes révisionniste, voire négationniste". J'ai été moi aussi invitée à cette émission, j'ai refusé de participer à ce plateau ...car  j'aurai forcément rappelé la vérité judiciaire des enfants et j'aurais été une fois de plus, vouée aux gémonies par les avocats des acquittés d'Outreau, dont le principal est aujourd'hui ministre de la Justice.

Que faire ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse