Rétractations de victimes : quels sont les éléments déclenchants ?

Les acquittements qui font suite à la rétractation d'une victime de transgression sexuelle sont largement commentés dans les médias et suscitent l'intérêt du public mais aussi son indignation à l'encontre d'une justice accusée souvent d'accorder trop de crédit à la parole d' enfants ou d' adolescents sans imaginer que rétractation ne signifie pas forcément qu'il y a eu mensonge ou affabulation. La méfiance qui tend à s'instaurer pourrait rendre de plus en plus incertaine la prise en compte de révélations d' agressions sexuelles.Je vous reparlerai lors d' un prochain billet de cette question de la fiabilité psychologique des rétractations. En attendant, je vous propose de lire l'article fort intéressant de Jacques Cuvillier sur le site de Village-Justice.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.