Petit commentaire à propos d'un article sur les migrations en provenance de Guinée

Je suis toujours très intéressée par les publications d'Info-Migrants La dernière que je viens de voir concerne une analyse des migrations dites irrégulières en provenance de Guinée J'ai voulu commenter celle-ci en m'étonnant toujours de voir le refus de faire le parrallèle entre migrations au nord et migrations au sud et ce, au prorata de la population des pays concernés

L'histoire des migrations est complexe et l'est de plus en plus. Alors qu'à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, seuls les Européens étaient concernés par les migrations internationales. aujourd'hui, elles concernent des reprèsentants de tous les pays du monde.

Chaque pays peut avoir ses spécificités en fonction de son niveau de richesses.

Mais les pays du sud, anciennes colonies du nord continuent à être pillé âr ces derniers. les richesses naturelles des pays du sud ne bénéficient pas aux ressortissants de ces pays.
Et l'appauvrisement de patrimoine dénoncé par l'article ci-dessous n'aurait pas lieu en Guinée et ailleurs si des voies régulières de migration depuis les pays du sud étaient ouvertes
Oui un certain nombre de jeunes Africains (et en général ni les plus pauvres, ni les moins instruits) veulent profiter de la mondialisation comme le font les jeunes Français et plus généralement les jeunes Européens.
Quand on regarde les chiffres propotionnellement à la situation des pays concernés, ceux du sud sont bien moins nombreux en réalité que ceux du nord à profiter de ces mouvements migratoires d'aujourd'ui pour faire leurs études, trouver de nouveaux jobs, voire s'installer dans de nouveaux pays y compris après avoir trouver l'âme soeur).


Mais qui se soucie de cela puisque l'on ne regarde que les mouvements qui viennent du sud
Si on mettaient tous les mouvements en perspective, on verrait bien que les seules possibilités d'avenir sont :

- l'ouverture de voies légales car elles permettraient de lutter contre le trafic sous toutes ses formes et rendraient le coüt des voyages beaucoup moins élevés (vous vous rendez compte de ce que représentent 3 à 10 000 euros pour une famille guinéenne !),

- la libre circulation qui permet des allers et retours

- et le droit à la mobilité sans discrimination

Le lien avec la publi concernée sur Info-Migrants 

https://www.infomigrants.net/fr/post/25804/guinee-la-vente-des-terres-finance-la-migration

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.