marie christine vergiat
Vice-Présidente de la LDH Députée européenne de 2009 à 2019
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2021

marie christine vergiat
Vice-Présidente de la LDH Députée européenne de 2009 à 2019
Abonné·e de Mediapart

Police/Justice : où est passée la Gauche ?

J'ai écrit cet article en juin dernier mais il n'a pas perdu une ride La campagne électoral s'enlise de plus en plus et désespère de plus en lus de gens de gauche justement A se demander où sont passées les valeurs de ceux qui se présentent

marie christine vergiat
Vice-Présidente de la LDH Députée européenne de 2009 à 2019
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des policiers manifestent devant l’Assemblée nationale, quelques jours après que des militaires aient pris la plume pour annoncer qu’ils sont prêts à défendre la République menacée. Ces policiers scandent "Le problème de la police, c'est la justice !"

Le ministre de l’Intérieur vient les soutenir ce qui n’était pas arrivé depuis 1958. Et la quasi-totalité des responsables politiques viennent leur apporter leur soutien ! Alors là, moi, je ne comprends plus. Il faut protéger, soutenir, ceux et celles qui nous protègent. Certes. Loin de moi, l’idée de dire que la police ne sert à rien. Je n’ai aucune sympathie pour l’anarchie même si je me sens proches de certaines idées libertaires qui m’interdisent de choisir entre liberté et égalité. L’une ne va pas sans l’autre.

Mais alors ? Pourquoi ne pas essayer de se pencher sur le fond. Le problème de la justice (comme la police d’ailleurs), c’est le manque de moyens et l’inflation de législations répressives

Tout le monde au moins parmi les spécialistes du sujet sait que l’incarcération n’est pas la solution notamment pour les primo-délinquants surtout s’ils sont mineurs : 66% des mineurs récidivent, ils sortent de prison endurcis alors qu’il faudrait mettre en place des moyens qui les aident à trouver une place dans la société.

Le taux de réponse pénale n’a jamais été aussi élevé. En 30 ans, le nombre de places de prison a quasiment triplé et le taux de surpopulation carcérale est toujours aussi élevé (122% dans les maisons d’arrêt qui regorgent de personnes en prison préventive, lesquelles peuvent attendre plusieurs mois, voire plusieurs années avant d’être jugées). Et la justice serait laxiste…

Dans la plupart des pays européens, le mouvement est inverse et on cherche à mettre en place des « moyens plus efficaces pour prévenir l’enlisement dans les trajectoires criminogènes et enrayer la récidive » et le taux de criminalité n’y est pas plus élevé. Bien au contraire !

Alors que se passe-t-il en France ? La balance des valeurs penche de plus en plus à droite, l’ordre et la sécurité deviennent la panacée. Et aucune voie à gauche ne semble se dessiner ou du moins n’est audible.

A un an des élections présidentielles et législatives, il serait temps que sur ces questions comme sur tant d’autres, la Gauche retrouve sa boussole pour proposer de vraies alternatives sinon il ne faudra pas s’étonner que le duel tant annoncé du 2ème tour ait lieu et que nombre de nos concitoyen.ne.s refuse de choisir entre la peste et le choléra.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte