Union européenne, entendez notre cri

C'est le cri de H, qui vit à Lesbos. Il ne s'expose pas à signer, puisqu'il est en attente d'asile, soumis à de nombreuses pressions. Il nous interpelle depuis le camp de Moria, il nous interpelle, nous tous : gouvernements, parlement européen et citoyens. Pourquoi n'entendons-nous pas ? Nous savons pourtant ce que c'est, qu'aspirer à la sécurité, à la santé, à la paix. Alors ?

Ce message est dédié à l'Union Européenne et je l’écris en tant que réfugié pour faire parler mon coeur et partager ce que je ressens.

L'Union Européenne, vous êtes en quelque sorte la source de vie et l'espoir de l'Europe. Pourquoi êtes-vous en train de vous salir les mains avec le sang des innocents ?

Nous crions sans cesse au secours sans que personne ne réagisse, à part les ONG qui viennent nous aider avec le peu d'énergie qu'ils ont.

N'êtes-vous pas conscients de ce qui se passe en Grèce, précisément dans ce camp appelé Moria ?

Bien sûr que vous l’êtes car les médias, les télévisions, les radios, les réseaux sociaux en parlent tout temps, mais toujours pas de réaction, vous restez assis dans votre coin en suivant toutes ces informations sans rien dire. Vous observez la mort de ces enfants, ces femmes enceintes, ces orphelin.e.s, ces handicapé.e.s sur cette mer Égée.

Qu'attendez-vous pour réagir ? Vous n'êtes ni des statues ni des musées mais des êtres humains comme nous. Qui gardez le silence parce que vous n'avez jamais connu la souffrance ni la misère ; parce que vous dormez dans de maisons luxueuses, roulez dans de grosses voitures, mangez dans de grands restaurants et à votre faim. Nous qui sommes réfugiés, nous voulons seulement être en sécurité. Est-ce parce que vos enfants n'ont jamais grandi dans ces conditions ? Jamais fui la guerre en traversant la mer Égée sur des bateaux gonflables ? Jamais fait une à deux semaines de marche pour rejoindre un pays pour être en sécurité ? Est-ce pour cela que vous refusez de nous venir en aide ? Si l'un de vos enfants avait vécu ça, je pense que cela vous servirait de bons exemples pour nous venir en aide mais malheureusement.

Sachez qu'on continuera toujours d'écrire seconde par seconde, minute par minute, heure par heure, et jour par jour jusqu'à ce que vous réagissiez.

La Grèce ne peut pas s’occuper seule de nous avec les fonds que vous lui envoyez. Chaque pays européen devrait prendre sa part et faire tout son possible pour que la Grèce accélère les procédures d'asile.

Nous sommes des milliers à vous demander cette aide. Entendez le cris de nos cœurs meurtris et venez-nous en aide.

Pourquoi créer une protection internationale si vous n'êtes pas à la hauteur ?

Les gens meurent dans le camp de Moria qui contient une prison où on peut faire trois mois ferme ou plus que ça, ou parfois moins mais c'est rare. La vie dans ce camp est horrible, nous souffrons tellement que nous n’avons plus de larmes pour pleurer car nos cœurs sont à sec.

Qu'avons-nous fait pour mériter tout cela?
Essayez juste d'envoyer un agent sur le terrain et vous verrez par vous-même.

J'avais vraiment besoin d'écrire ce texte et voilà, je l'ai fait. L'eau versée ne peut plus être ramassée.

Merci.

H.Z.
(qui garde l’anonymat car, pendant la procédure d’asile, mieux vaut ne rien risquer).

 

////

This message is dedicated to the European Union and I am writing it as a refugee to make my heart speak and share my feelings.

The European Union, you are the source of life and hope of Europe. Why are you getting your hands dirty with the blood of the innocent ?

We are constantly crying for help without anyone reacting, except for the NGOs who come to help us with what little energy they have. Are you not aware of what is happening in Greece, precisely in this camp called Moria ? Of course you are, because the media, the TV, the radio, the social networks talk about it all the time, but still there is no reaction, you sit in your corner following all this information without saying anything. You observe the death of these children, these pregnant women, these orphans, these handicapped people on this Aegean Sea.

What are you waiting for to react ? You are neither statues nor museums but human beings like us. Who keep silent because you have never known suffering or misery ; because you sleep in luxurious houses, drive in big cars, eat in big restaurants and to your hunger. But we who are refugees only want to be safe. Is it because your children have never grown up in these conditions ? Never fled the war by crossing the Aegean Sea on inflatable boats ? Never walked one or two weeks to reach a country to be safe? Is that why you refuse to help us? If one of your children had lived through this, I think that you would have been a good example to help us, but unfortunately, it would not have been possible.

We will continue to write second by second, minute by minute, hour by hour, and day by day until you react.

Greece cannot take care of us alone with the funds you are sending. Every European country should do its part and do everything possible to ensure that Greece speeds up asylum procedures.


Thousands of us are asking you for this help. Hear the cry of our wounded hearts and help us.

Why create international protection if you are not up to the task ?

People are dying in Moria camp, which contains a prison where you can serve three months or more, or sometimes less, but it is rare. Life in this camp is horrible, we suffer so much that we have no more tears to cry because our hearts are dry.

What have we done to deserve all this?
Just try to send an agent to the field and see for yourself.

I really needed to write this and I did. The water that's poured in can't be picked up. Thank you.

H.Z.
(who remains anonymous because, during the asylum procedure, it is better not to risk anything).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.