marie cosnay
Abonné·e de Mediapart

162 Billets

1 Éditions

Billet de blog 25 janv. 2022

Au nom de Sohaibou Billa

Le 20 novembre 2021, un homme est retrouvé dans le fleuve Bidasoa, mort. Il voulait franchir la frontière et tenter sa chance en France après l’avoir tentée en Espagne, à Almeria. Cet homme s’appelait Sohaïbou Billa.

marie cosnay
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 20 novembre 2021, un homme est retrouvé dans le fleuve Bidasoa, mort. Il voulait franchir la frontière et tenter sa chance en France après l’avoir tentée en Espagne, à Almeria. Cet homme s’appelait Sohaïbou BiLLA. Il était ivoirien, et arrivé depuis quelque temps en Europe, par l’Italie, il n’avait pas encore de papiers. Nous avons connu très vite son identité, grâce aux réseaux et associations de France et d’Espagne, grâce à ses frères et soeurs, en Côte d’Ivoire et en Guinée équatoriale. Dès le début du mois de décembre, la police basque chargée de l’enquête est arrivée aux mêmes conclusions que nous, par tout un tas d’indices concordants, que ce soit le téléphone ou le certificat de vaccination.
Personne ne doute de l’identité du monsieur - et pourtant le temps passe.
Ce sont des citoyens, en lien avec la famille, qui insistent auprès de la juge et des policiers pour savoir où en est l’identification. Les policiers la disent achevée, hors de doute, sur la base d’indices probants. La juge refuse pourtant cette identification qui ne repose pas sur des preuves scientifiques. Qu'elle ne cherche pourtant pas à trouver. A notre connaissance, il n’y a pas eu de recherche des empreintes (dont dispose la police), dans le fichier EURODAC. Ni de demande de comparaison de l’ADN du défunt avec celui des frères et soeurs. L’affaire semble se clore sans identification officielle du mort de la Bidasoa, c’est-à-dire ses certificat de décès, sans nom. C’est anonymement que Sohaïbou Billa reposera, on ne sait où.
Nous, acteurs associatifs en France et en Espagne, artistes, politiques, militants, enseignants, chercheurs, journalistes, fonctionnaires, sans emploi, etc, conscients que monsieur Sohaïbou BILLA est mort parce que la France ferme ses frontières, déplorant l’immense négligence à son endroit, nous joignons à la famille pour réclamer qu’il soit inhumé, grâce à la communauté musulmane d’Irun, sous son nom et selon le rite musulman.

El 20 de noviembre de 2021, un hombre fue hallado muerto en el río Bidasoa. El forense confirmó que murió ahogado. Este hombre se llamaba Sohaïbo Billa. Era de Costa de Marfil y aunque hacía unos años que había llegado a Europa vía Italia, aún no había conseguido regularizar su situación. Tras haber vivido en Almería quería atravesar la frontera y probar suerte en Francia.
Pudimos conocer rápidamente la identidad de Sohaïbo gracias a que sus amigos en Almería y sus familiares en Costa de Marfil y en Guinea Ecuatorial comenzaron a buscarle tras dejar de recibir sus llamadas. Sabiendo que su ruta pasaba por Irún y Bayona, en su búsqueda contactaron con nuestras redes asociativas. La concordancia de fechas y los datos que aparecieron en los medios de comunicación confirmaban que la persona fallecida era él. Y algunas personas de Irún se implicaron en el seguimiento del proceso de identificación en representación de la familia.
A principios del mes de diciembre se sabe que la Ertzaintza conocía ya la identidad de Sohaïbo. Llevaba con él un certificado de vacunación y una tarjeta sanitaria emitidos en Almería, ambos a su nombre y un número de teléfono de un amigo. Nadie, ni su familia y allegados, ni las personas de Irún que les acompañan, dudaba de la identidad de Sohaïbo. Pero pasan los días sin que llegue ninguna información.
En el Juzgado número 4 de Irún se presenta documentación enviada por la familia Billa y varios escritos exponiendo las razones por las que estaban seguros de que la persona fallecida era su hermano y pidiendo a la juez que tomase en cuenta su deseo de ser enterrado en un cementerio musulmán español. Para ello autorizó a la comunidad musulmana a llevar a cabo todas las gestiones hasta ser enterrado. La respuesta del juzgado fue que se estaban realizando pruebas forenses y buscando las huellas dactilares en los registros de la policía española.
Tras varias semanas de espera hace unos días el juzgado comunica que la policía española no había podido identificar el cuerpo por las huellas dactilares. La Ertzaintza coteja con una persona en contacto con la familia el número de teléfono que llevaba Sohaïbo con resultado positivo y manifiesta que trasladan sus conclusiones al juzgado.
A continuación la juez nos comunica que rechaza la identificación por no estar basada en pruebas científicas. Se le pide que aunque el cadáver sea enterrado el caso siga abierto hasta conseguirlas. Solicitar que se busquen huellas en el fichero Eurodac, comparar el ADN del difunto con el de sus hermanos y hermanas o pedir a su país de origen si hay un registro allí de sus huellas. Pero decide cerrar las diligencias sin identificación oficial y ordenar al ayuntamiento de Irún que se haga cargo del cuerpo.
Finalmente tememos que se emitirá un certificado de defunción sin nombre y Sohaïbo Billa descansará anónimamente, no sabemos aún dónde.
Todas las personas y movimientos asociativos de Euskal Herria, Francia y España firmantes de este comunicado somos conscientes de que Sohaïbo Billa murió porque el estado francés cierra sus fronteras a las personas en función de su origen y de su raza y somos conscientes de que su familia en Costa de Marfil no pudo venir a realizar las pruebas que la juez y la ertzaintza consideran necesarias porque según las leyes europeas su entrada en territorio Schengen es ilegal. Por ello y lamentando la inmensa negligencia y el racismo de todo lo que rodea a estos hechos, nos unimos a la familia Billa para reclamar que Sohaïbo Billa sea enterrado con su nombre y bajo las costumbres de la religión musulmana que profesaba.
¡No dejaremos en el olvido a Sohaïbo Billa, y trabajaremos por conservar en la memoria de este país a las víctimas del racismo europeo porque migrar no es un crimen y porque las vidas negras importan!

***

Quelques signataires (liste en cours, et pardon pour les possibles oublis).
Comunidad Musulmana AN-NUR de Irun

Asociación de Mujeres Musulmanas BIDAYA (Bizkaia)

Tarik Achernan Achernan.

Jean-René Etchegaray
Maire de Bayonne.
Président de l’agglomération Pays basque.
Aurélie Filipetti,
Femme politique, député de Moselle, romancière
Paris
Txetx Etcheverry
Fondation Manu Robles-Aranguiz. Bayonne

Red de Mujeres Migradas y Racializadas de Euskal Herria

Feministak por Nicaragua (Euskal Herria)

Emakume Migratu Feministak Sociosanitarias (Euskal Herria)

EHko Emakumeeen Mundu Martxa (Euskal Herria)

STEILAS (Euskal Herria)

Irungo Harrera Sarea – Red acogida ciudadana Irún

Ongi Etorri Errefuxiatuak (Euskal Herria)

Hiritarron Harrera Sarea Donosti – Red Ciudadana de Acogida Donostia

Jose Antonio Peñafiel Sagastume

Novisi Elkartea (Bizkaia)

Artea Sarea (Bizkaia)

Basoa defendatzaileen etxea (Bizkaia)

Borradores del Futuro (Araba)

Putxs en lucha

CGT-LKN Gipuzkoa

Kaxilda Librería Asociativa Donosti

Herria Gara

Gks Bidasoa (Euskal Herria)

Red de Apoyo a inmigrantes Jerez Dimbali (Andalucía)

Aurora Van Echelpoel (Jerez)

APDHA Asociación Pro Derechos Humanos de Andalucía

Cooperativa de peluquería de personas migrantes Donosti

Oficina de Derechos Sociales Donosti

ZAPateneo (Gasteiz)

Traficantes de Sueños (Madrid)

LAB Sindikatua (Euskal Herria)

Daniel Gillard
Architecte
Paris
Paris d’exil
Paris.
David Torondel
Ligue des droits de l’homme
Quimper

Camille Louis
Philosophe et dramaturge
Associations La Casa et Pireas Open School for Refugees 
Paris-Athènes.

Iker Barbero (profesor Universidad del País Vasco)

Claude Calame
Directeur d’études
EHESS
Paris
Nathalie Nambot
Réalisatrice
Production Horizon inverse
La Courneuve.
Delphine Dufriche
Monteuse
Paris d’exil.
Paris
Catherine Coquio
Universitaire
Paris
Aubépine Dahan
Sociologue
Membre du collège de Paris d’exil.
Paris.
Nicolas Rey
Cinéaste.
La Courneuve.
Pierre Linguanotto
Réalisateur
Paris
Jean Gabriel Cosculluela
Ecrivain, traducteur, conservateur en chef des bibliothèques
Pyrénées espagnoles
Jean-Philippe Cazier
Philosophe, critique littéraire.
Revue Diacritik.
Paris.
Jacques Ollion
Président de la Cimade des Pyrénées orientales.
Olivier Derousseau
Réalisateur.
Lille.
Daniel Senovilla Hernandez
Ingénieur de recherche CNRS.
Poitiers.
Taina Tervonen
Journaliste, réalisatrice.
Paris.
Xarles Videgain,
Linguiste
Bayonne.
Vincent Houdin,
Musicien.
Ciboure
Maria José Ramis Sanchez.
Retraitée.
Lanzarotte.
Ximun Larre
Journaliste indépendant.
Baigorri.
Chéryl Itanda
Auteur, membre du collectif LOSYNDICAT, association d’artistes et d’auteurs.
Paris
Maria Ouko
Activiste, enseignante.
Soisson
Miloud Zaater
Écrivain, journaliste
Les amis d'Averroés. Toulouse.

Jackie Bosc
La Cimade
Béziers.
Emmanuelle Samson
Artiste
Bordeaux.
Hendaye.
Hélène Combes
Directrice de recherche au CNRS, CERI Sciences Po.
Rédactrice de Critique internationale. Dernier numéro Le gouvernement international de la violence légitime
Paris.
Isabelle Gonzalvo
Bénévole Cimade
Carcassone
Polette Gentet
Association Pays de Morlaix solidarité migrants
Morlaix
Virginie Deroix
Bibliothécaire
Paris
Nathalie Bru
Traductrice littéraire
Labenne
Marie Cosnay
Traductrice, écrivaine, militante associative. JALE.
Bayonne.
Laure Gauthier
Écrivaine, enseignant-chercheur
Paris
Christian Soclet
Directeur territorial de la protection judiciaire de la jeunesse. 
Paris.
Alain Giorgetti
Auteur réalisateur plasticien
Strasbourg
Valérie Martinez
Activiste
Paris
Jacques Houssay
Auteur et comédien.
Annecy.
Anne Gourouben.
Artiste plasticienne. 
Paris
Catherine Weizaepflen
Ecrivaine
Paris
Dominique Bondu
Association Lucioles
Lagrasse.
Jane Sautière
Ecrivaine. Militante associative.
Collectif JALE.
Paris.
Romain Bertrand.
Directeur de recherches à Sciences Po.
Paris.
Eugélio Populin.
Retraité
Chauny
Carlo de Boisset
Professeur des écoles.
Villefranche sur Saone.
Sophie Montant
Professeur certifiée,
Dite Juliette Keating, autrice.
Paris
Ismael Jude Ferçak
Ecrivain
Paris
Philippe Longchamp
Poète.
Enseignant à la retraite.
Paris
Catherine Pathouot.
Professeur de lettres classiques.
Orthez.
Valérie Galeano.
Activiste
France.
Chloé Guerber
Réalisatrice.
Membre de l’association Paris d’exil.
Paris.
Anne Charpentier
Enseignante
Mine de rien
Poitiers
Olivier Favier
Journaliste indépendant.
Ecrivain. 
Paris.
Isabelle Saint-Saens
fonctionnaire retraitée
Gisti, Migreurop
Paris.
Deleurence Bénédicte
Libraire.
Secrétaire de l’association Diakité
Bayonne.
Martin Rass
Enseignant Chercher
Poitiers.
Christian Salmon
Ecrivain. 
Paris
Noël Kary
Bénévole
100 pour 1 toit
Rennes
Jackie Bosc
Activiste
Béziers
Chloé Peytermann
Artiste
Présidente de l’association Passerelles.
Dieulefit.
Malika Abidallah
Danseuse
Bayonne
Dragoss Ouedraogo
Anthropologue, cinéaste réalisateur.
Bordeaux.
Valérie Delecroix
Réseau citoyen d’appui aux personnes migrantes.
Lanzarotte.
Françoise Augereau.
Cimade.
Nîmes.
Warren Motte
Professeur émérite de littérature française
Colorado.
 
Leila Boukhtami
Retraitée
Toulouse.
Moussa Becherif
Formateur économie sociale et solidaire.
Toulouse.
Christine Marlhens
Militante
RESF 11.
Redwan Baddouh Bejja
Activiste.
Cergy.
Benoit Laureau
Editeur
Editions de l’Ogre.
Paris.
Arno Bertina
Ecrivain
Vanves
Simon Nguyen
Cimade
Béziers
Bérangère Pont
Editrice.
L’ire des marges.
Paris.
Hélène Coulon
Enseignante retraitée
UDASTI
100 pour 1 toit
Antigone 24.
Périgord.
Marga Sanchez
Activiste
Irun.
Quentin Gauthier
Association La Casa.
Paris
Julie Bercetche
Chargée de développement culturel.
Ciboure.
Hélène Collon
Activiste
Paris.
Sylvie Ringard.
Retraitée de l’éducation nationale.
Souad Bent Abbes.
Gestionnaire d’enquêtes statistiques relatives à l’école inclusive.
Ministère de l’éducation nationale. 
Paris.
Marie-Annick Nicolas
Adhérente 100 pour un Toit;
Saint Pol.
Besnoit de Tarlé
Cimade
Carcassonne
Anne-Lise Broyer
Artiste plasticienne.
Paris
Cédric Duroux
Auteur, fondateur d’October Octoppus.
Lyon.
Isabelle Cosnay
Auxiliaire de vie scolaire.
Saubrigues.
Catherine Jabot.
Actrice. 
Paris.
Armelle Gardien
Ancienne enseignante.
RESF MIE 92.
Agnès Caralp
Libraire
Bayonne
María Hernandez Gomez
Chercheuse post-doctorale à l’université de Granada.
Granada.
Bénédicte Kermadec
Script-superviseuse
Collectif soutien migrants du Goelo
Collectif de vigilance des étrangers paris 12-RESF
Paris
Marie-Pierre Barriere
Présidente des associations EOLE
Les amis du RESF 51
Châlons en Champagne.
Odile Hélier
Anthropologue
Paris
Mireille Peloux
Enseignante.
RESF
Annonay.
Camille lay
Enseignante
Saint Martin de Seignanx.
Pierre Vilar.
Enseignant.  
Bayonne.
Pierre Busolini
Ebéniste.
Paris.
Jean-Jacques Méric
Retraité de l’industrie
Cimade, Amnesty; RESF
Roland Lebeau
Professeur des écoles
Clermont Ferrand.
Fred Chassanol
Enseignante.
RESF 63
Clermont Ferrand
Valérie Marin La Meslée
Membre du collectif Petit déjeuner solidaires
Paris
Sylvie Larroque
Directrice du cinéma l’Atalante
Bayonne
Pablo Krasnopolsky
RESF 94
CGT éducation
Paris
Nicole Launez
LDH
Avranches
Daniel Jollys
Secrétaire LDH
Clermont Ferrand
Léa Rémy
Présidente de Hénope, hébergeurs solidaires et parrains engagés.
Châlons.
Laurence Loussert
RESF Paris
Paris
Kamel Belaid
Commercial
Toulouse
Faouzi Djebara
Enseignant
Toulouse
Claudie Camps
Retraitée
Toulouse
Marcel Dekervel
RESF
Somme
Agnès Lacornerie
LDH
Clermont Ferrand
Maël Guesdon
Écrivain
Paris
Marie de Quatrebarbes
Ecrivain
Paris
Marie de Quatrebarbes
Ecrivaine
Paris
Patricia Grime
RESF 48
Thirionnet Sylvette
Enseignante
RESF 74
CGT éducation
Fructus Isabelle
RESF 84
Thabourin Chantal
RESF 45
Busolini Marie
LDH
Dupinet Alain
LDH
Slais Gerard
LDH
Roussel Martine
LDH
Colombain Marie Anne
RESF
Christine Chevalier
RESF 43
Lucie Taïeb
Enseignante chercheuse
Paris
Catherine Milkovitch Rioux
Professeure
RESF 63
Clermont Ferrand
Colette baladin
Coordination Urgences
Lyon
Alette Sallee
RESF 12
Paris
Odile Kouteynikoff
RESF Paris
Renaud Boukh
Éditeur
Employé d’association
Marseille
Catherine Chardin
Membre du bureau LDH
Paris
Joelle Asselin
Coordinatrice culturelle
Jacqueline Dartigues
LDH
RESF
Claudine Millet
RESF Rhône
Line Targe
Présidente de l’association Elkartasuna Larrun
Saint Jean de Luz
Marihé Irigoyen
AESH à SEASKA
Ciboure
Paula Seraller
Citoyenne révoltée contre les politiques anti migratoires inhumaines.
Urrugne
Stéphanie Polat Clochard
Sans emploi
Cambo
Myriam Bret-Dibat
Professeur des écoles
Hendaye
Dominique Grattepanche
RESF 20
Paris
Karine Brochet
Psychométricienne
Paris
Anne Marie Etchevarria
Retraitée
Elkartasuna Larrun (association d’accueil aux réfugiés)
Saint Jean de Luz
Mireille Bertho
Membre du CA de la LDH Chambéry
Vice présidente de l’association Savoie Solidarité Migrants
Chambéry
Christine Maynard
Retraitée
Etorkinekin, association de solidarité avec les exilé.e.s
Domezain
Véronique Deutsch
Secrétaire de la section LDH de Verneuil sur Seine
Secrétaire du comité des Tilleuls (78).
Verneuil sur Seine.
Catherine Raux
Présidente de l’ASSEDA
Association de soutien et d’échanges avec les demandeurs d’asile.
Marie Jo Plantat
LDH Tarbes
RESF 65
Tarbes
Danielle Frantz
Conseilsère municipale
LDH
ASTI
Mâcon
Anne Marie Kerrar
Collectif Droits jeunes migrants du 77
Secours catholique de Saint Denis
Saint Denis.
Mai Cissé
Secours catholique
Fance
Rosine Lévy
LDH Seine et Marne
Melun
Alina Lasry
Etudiante
Paris d’exil, La casa
Paris
François Verdet
Militant à BIZI
Bidart
Patrice Salomon
RESF PSO
Paris 15.
Joel Gabillard
Secours catholique
Melun Val de Marne
Catherine Larré
Art thérapeuthe
Paris d’exil
Association 4A
Paris
Bernadette Sallane
Présidente de l’association LOKARRIA
Lahonce
Stéphanie Bosc
Infirmière
Hendaye.
Annie Bouhours
Secrétaire du MRAP
Tarbes
Danielle Jouaire
Militante pour le droit des étrangers
Sylvie Soule
RESF 75
Paris
Gwenaelle Austin
RESF 75
Adjointe au maire du 19ème arrondissement.
Paris
Florence Payen
Association Elkartasuna Larrun
Ciboure
Michel Saint Pierre
ASSEDA
Oullins (Rhône)
Claire Clouet
Institut convergences migrations.
Anthropologue
Bayonne
Brigitte Chemel
RESF
Clermond Ferrand
Anne Marie Decraemer
MRAP
Morsang sur Orge
Palmyre Burgaleta
MRAP Paris
Philippe Braconnier
Sud santé
RESF 65
Tarbes
Bonadei Sophie
Cimade Hautes pyrénées
Edith Metzer
ASSEDA
Rhône
Xavier Fourcade
Marchand de biens
Bidart
Louise Crovetti
MRAP
Avignon
Saad Bouhsina
MRAP
Dunkerque
Katy Boloquy
Arberats
Bidart
Françoise Darwiche
MRAP
Avignon
Maryse Martinez
MRAP
Perpignan

Mireille Grubert
Architecte et urbaniste générale honoraire de l’Etat
Collectif J’accueille l’étranger
Paris

Cécile Moscovitz
Editrice
Paris

Emmanuelle Moro
Arcitecte
Paris

Claire bellissen
ASSEDA

Brigitte Delacourt
RESF 54
Un toit pour les migrants

Roberte Sebastian
MRAP
Oloron Sainte Marie

Maialen Muruaga Hiriart
Etudiante
Urrugne / Bilbao

Jean-Marc Sarthou
Soutien Migrants
Ustaritz

Margaux Villard
Professeur
Hiritarren tarera sarrea
Donostia/ Gernika

Jean François Marchat
LDH 
Corrèze

Gracy Villamil
Ascain 

Corinne Lallemand
Jean Philippe Leremboure
Comédienne et metteur en scène
Compagnie des Syrtes
Ciboure

Marion Duclos
Autrice BD
Bordeaux 

Marie Delahaye
Citoyenne
Labenne

Manuelle Hervé
Enseignante
Biarritz

LDH Charleville-Mezière

Moins Hammouti
LDH

Jérémie Savatier
Conseiller municipal 
ASCAIN

Henri Rossi 
LDH Section Canne-Grasse PACA

Section LDH le Creusot 

Emeline Zougbede
Chercheuse post-doctorante
MINA 93
Seine Saint Denis

André Genissieux
MRAM Lunel 

Gilbert Pedot
LDH
Nancy 

Laurence Etchechuri 
Artiste
Baigorri 

Solidarité migrants Annecy

Maria Carmen (Karmentxu)
Cueli Zabala
Hendaia
Pompiste

P/R la Ligue des Droits de l'Homme Bègles 
Rosa Ould Ameziane
Présidente

Marie-Christine VERGIAT
Vice présidente de la LDH

Geneviève PEFOURQUE
Cimade 65. Tarbes

Camille Perrotet - Etorkinekin - Hendaye

Comité régional PACA LDH (Philippe Seneguas)

Sarah Boursier - EELV - Ondres

Christophe Abellano - EELV - Biarritz.

Section LDH Lille.

Natividad Planas - Historienne - Clermont-Ferrand.

Timothy Perkins - artiste, architecte, enseignant ENSCI - Paris

Cercle des voisins du CRA de Cornebarrieu.

Ouael Chambo

Yassin Chouati

Youssef Chouati

Otman Chouati

Farid Kralfa

Khalid Ouled-Mouloud

Hicham Chouaibi

Adil El Barpouni

Anass Bouras

Hicham Bouko

Abdeslam Akhazam

Abdelahkostit Bouggab

Samir Bouzidi Hajjoubi

Karim Meskine

Mounir Bouko Ben Hsaren

Brahim Yacoub Tengali

Hussaine Ceesay

Oumar Día

Omar Azaroual

Mohamed Ennaboulsi

Mostafa Garni

Sabri Charki

Beniahia Med

Mohamed Doua

Abdessamad Essalhi

Tarif Moumane

Sidi Elissa Mouafak

Morad Lamnaour

Kamal Sanhati

Kenoodi Norreddine

Rachid Doua

Mounir Yousfi

Allan Sjillali

Siomar Mahfoob

Amar Cheklat

Mohamed Kaddara

Hatim Badri Essaoudi

Abderhakim Chouai

Saïd Farhi

Assarti Yassine

Nourddine Houdar

Chakorrouba Rachid

Farid Moumane

El Bouzidi Abdelaziz

Samir Aidoun

Mohamed Achrar Boko

Omar Allali

Anas Shab

Jaouad Bouras


Benzaraa Sali

Rachid Caqouri

Elourdni Mostafa

Rachid Ilhami

Tahar Boukheddar

Hassan El Aabid

Norreddine Eljakouk Oirhou

Taoufik El Alaoui

Zerrouki M'Hamed

Larbil Zahraoui

Monimul Rahman

Chakib Lachgar

Mesellem Mohamed

Islam Mhommad

Lahcen Arbai

David Nuño

Joaquin Urkola López

Samiñe Irigoien

Su Txikian Irun

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Élisabeth Borne, une négociatrice compétente et raide au service du président
Ces deux dernières années, celle qui vient de devenir première ministre était affectée au ministère du travail. Tous les responsables syndicaux reconnaissent sa capacité de travail et sa propension à les recevoir, mais ont aussi constaté l’infime marge de manœuvre qu’elle leur accordait.
par Dan Israel
Journal — Politique
Le député de Charente Jérôme Lambert logé chez un bailleur social à Paris
Le député Jérôme Lambert, écarté par la Nupes et désormais candidat dissident pour les élections législatives en Charente, vit dans un logement parisien de 95 m2 pour 971 euros par mois. « Être logé à ce prix-là à Paris, j’estime que c’est déjà cher », justifie l’élu qui n’y voit rien de « choquant ».  
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
par C’est Nabum