Goucyloun s'en est allé

Il y a quelques jours, nous apprenions le décès d'un de nos abonnés, Goucyloun. Beaucoup se sont inquiétés de son absence. Sa femme et ses filles, connaissant son attachement au Club, adressent un message à «ses amis de Mediapart». 

Il y a quelques jours, nous apprenions le décès d'un de nos abonnés, Goucyloun. Beaucoup se sont inquiétés de son absence. Sa femme et ses filles, connaissant son attachement au Club, adressent un message à «ses amis de Mediapart»

Chers médiaparteurs,

Certains ont cherché à avoir un petit signe de lui… C’est avec l’immense tristesse que nous vous annonçons le décès brutal de Goucyloun le 4 septembre, après 15 jours de coma.

Il avait été un membre très actif de ce site : il aimait aider à améliorer le site, échanger, partager ses passions, ses émotions, ses étonnements, ses colères avec vous.
Il y avait partagé un bout de ses vacances passées avec sa compagne, dans ses montagnes de Haute-Provence, qui a fait voir le jour à son article « sauge d’une nuit d’été ».

Il y avait partagé un peu de ses passions de jeunesse, le Big Bang et les théorie de l’Evolution, qu’il a toujours inculqué à ses filles, en écrivant « East Side Story »…

Il nous parlait tant de ce site et de ces échanges que nous ne pouvions pas ne pas vous informer de sa disparition.

Nous tenons à saluer tous ses amis de Médiapart avec lesquels il a correspondu.

Chapeau bas à vous tous de sa part: il vous adresse sûrement un clin d'oeil d'une lointaine étoile....

Sa compagne, ses filles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.