Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
Fixer, traductrice, cinéaste.
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 déc. 2015

Les Grecs contre l'austérité - Il était une fois la crise de la dette

"Les grecs contre l'austérité - Il était une fois la crise de la dette" Un livre collectif et documentaire aux Éditions "Le Temps des Cerises" http://www.letempsdescerises.net/?product=les-grecs-contre-lausterite

Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
Fixer, traductrice, cinéaste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Désormais en librairie,

"Les grecs contre l'austérité - Il était une fois la crise de la dette"

Un livre collectif aux Éditions "Le Temps des Cerises"

Avec les contributions de Romaric Godin, rédacteur en chef adjoint (La Tribune), Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, documentariste et traductrice, Fabien Perrier, journaliste indépendant (Libération, Le Temps, Alternatives Économiques, Regards...), Thomas Lemahieu, grand reporter (L'Humanité), Nikos Smyrnaios, enseignant-chercheur en communication à l'Université de Toulouse, Éric Toussaint, économiste et fondateur du CADTM, Rosa Moussaoui, grand reporter (L'Humanité), Stefania Mizara, photographe reporter (Mediapart, L'Humanité, L'Obs), Olivier Delorme, historien et romancier.

Cet ouvrage collectif examine les enjeux de la lutte des Grecs contre l'austérité découlant des réformes structurelles dictées par la Troïka des créanciers. S'appuyant notamment sur de nombreux entretiens et sur les conclusions de la commission pour la Vérité sur la dette publique grecque, il dresse le portrait du pays après cinq années de memoranda et dénonce l'instrumentalisation de la crise de la dette, prétexte pour imposer partout privatisations, recul de l'état social, baisse des revenus et paupérisation des classes moyennes et populaires. Les étapes de l’arrivée au pouvoir du premier gouvernement de gauche Syriza et de son bras de fer avec les institutions européennes et financières sont analysées par les auteurs, journalistes, économistes et universitaires, spécialistes qui suivent l'actualité grecque depuis des années, dans un contexte international marqué par la crise bancaire et par des déplacements dramatiques de populations.

https://www.facebook.com/LesGrecsContreLAusterite/ 

Détail des contributions :

Les auteurs

Romaric Godin, rédacteur en chef adjoint au journal La Tribune. Dans sa contribution "Syriza contre l'ordre européen" il examine les buts suivis et les erreurs commises par Alexis Tsipras dans la stratégie de négociations jusqu'au 13 juillet, pour conclure sur la nature de l'accord et battre en brèche la justification gouvernementale de la "pause stratégique." 

Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, documentariste et traductrice, dresse un état des lieux détaillé de la Grèce après cinq années d'austérité, étayé par de nombreux entretiens. Elle retrace aussi la trajectoire électorale de Syriza à partir des structures de solidarité, inscrite dans l'histoire de la gauche grecque. Elle coordonne ce livre.

Fabien Perrier, journaliste indépendant pour Libération, Le Temps, Alternatives Économiques, Regards... décrit dans Séisme politique en Grèce : la tectonique des partis depuis 2009 comment l'Union Européenne et l'austérité redéfinissent le paysage politique grec et entraînent l'imposition de nouvelles problématiques.  

Thomas Lemahieu, grand reporter au journal L'Humanité, par son récit sur l'Eurogroupe et le Sommet des chefs d'État de la zone Euro des 11-12-13 juillet rapporte dans #ThisIsACoup - La nuit européenne, comment - vu de Bruxelles - les eurocrates qui ont voulu mettre des cravates à Tsipras ont fini par lui passer la corde au cou.

Nikos Smyrnaios,enseignant-chercheur à l'Université de Toulouse, spécialiste de la socio-économie des médias, se livre dans son article La machine médiatique contre la Grèce à une analyse diachronique du traitement du problème grec par les médias internationaux au service de la légitimation des politiques d'austérité et des recettes  politiques néolibérales.

Éric Toussaint, économiste et fondateur du CADTM, (Comité d'Annulation de la Dette du Tiers Monde) coordinateur scientifique de la Commission d’Audit pour la Vérité sur la Dette Publique Grecque, analyse de manière critique l’attitude de Syriza en ce qui concerne la dette depuis 2010, pour expliquer dans Grèce : pourquoi la capitulation ? Une autre voie est possiblecomment le gouvernement grec en est venu à signer l’accord funeste du 13 juillet 2015. Il présente un plan B portant sur la dette, les banques, l’austérité, la monnaie et la fiscalité.

Rosa Moussaoui, grand reporter au journal L'Humanité, chargée de la Grèce depuis plusieurs années, relate dans Syriza, la gauche fragile l'histoire d'une insurrection électorale écrasée par la finance, du programme de Thessalonique au troisième mémorandum d'austérité.

Stefania Mizara, photographe reporter, s'est illustrée depuis le début de la crise grecque par de nombreux reportages photographiques parus dans différents media, Mediapart, L'Humanité, L'Obs.

Olivier Delorme, historien et romancier, ancien maître de conférences à l’IEP de Paris et auteur de La Grèce et les Balkans, du Ve siècle à nos jours, analyse dans « La Fable du boa et du lapin » comment l’euro a joué et continue à jouer un rôle déterminant dans l’asphyxie économique de la Grèce et tente d’éclairer les raisons pour lesquelles le gouvernement Syriza/ Grecs indépendants s'est condamné lui-même en refusant de trancher ce nœud gordien.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social