Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
Fixer, traductrice, cinéaste.
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 févr. 2015

Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
Fixer, traductrice, cinéaste.
Abonné·e de Mediapart

Grèce : le « mail Hardouvelis » à la troïka.

Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
Fixer, traductrice, cinéaste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici une idée de ce que contenait le programme refusé par le Ministre des Finances grec Yanis Varoufakis ce lundi 16 février 2015, lors du deuxième Eurogroupe consacré à la Grèce.

 https://epampatras.files.wordpress.com/2014/12/emailc.pdf

C'est à cette sauce que le peuple grec allait être mangé si le gouvernement de Samaras avait remporté les élections. Il s’agit du fameux e-mail du précédent ministre des finances grec, Hardouvelis, datant de la fin novembre 2014, dans lequel il expose en détail les mesures envisagées en réponse aux exigences de la Troïka (en anglais). C’est cet e-mail auquel font allusion Tsipras et Varoufakis en martelant que le pays ne sera plus jamais soumis à une gouvernance venue de l’étranger.

Ce mail – ou plutôt le document qui l’accompagne et détaille les mesures à venir - est disponible sur internet. Il ne s'agit pas d'un scoop ; mais il n'a pas été suffisamment commenté hors de Grèce et il gagne à être largement diffusé pour faire comprendre ce qui s'y passait sous la botte de la Troïka (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International).

Pour rappel, les nouvelles mesures décidées par la Troïka, que Samaras a préféré éviter d’appliquer lui-même en provoquant des élections dont il était certain de ne pas sortir vainqueur, prévoyaient encore 160.000 (cent soixante mille) licenciements supplémentaires dans l’administration (en commençant par la santé et l’éducation déjà bancales dans ce pays ruiné et administré depuis 4 ans par des néolibéraux), une nouvelle baisse des retraites de 10% (en sus des précédentes qui ont pu aller jusqu’à 60%), de nouvelles taxes, une hausse de la TVA sur certains produits et domaines moteurs (dont le tourisme). Des ponctions sur les salaires et de nouvelles réductions sur les « prestations sociales » (réduites à presque rien). Tout cela constituant un train de mesures propres à achever l’économie grecque déjà agonisante.

Pour la petite histoire, c’est Sotiris Rizos, le président du Conseil d’État grec (Symvoulio tis Epikratias), qui a publié ce mail intégralement avec le contenu du document, le 2 décembre 2014 sur le site du Conseil d’État, avec le commentaire suivant : « Venant du bureau du Président a été donné pour publication sur le site du Tribunal un document publié dans la presse le 2/12/2014 et qui semble la lettre du ministre de l’Économie à la Troïka avec les nouvelles dispositions budgétaires envisagées. Il a été estimé que leur publication aiderait à l’information des juges.»[1].

Les journaux officiels se sont empressés de commenter les mesures mais le document original n’est resté accessible et téléchargeable en ligne que très peu de temps.  

On peut actuellement le consulter en anglais via deux liens :

- sur le compte Scrib d'un jeune avocat spécialisé en procédure d’annulation des ordres de saisies bancaires ;

- sur le site de l’antenne de Patras du petit parti de gauche E.PA.M, que voici : 

https://epampatras.files.wordpress.com/2014/12/emailc.pdf


[1] http://www.tovima.gr/finance/article/?aid=656536

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost