Soutenir un film : D'une école à l'autre

Le monde de la distribution des films est rude, et bien souvent des travaux intéressants ne survivent pas à la première semaine en salle. Aussi je me tourne vers vous, lecteurs de Mediapart,  afin de donner une petite chance de plus à ce documentaire : D'une école à l'autre, de Pascale Diez.

Le monde de la distribution des films est rude, et bien souvent des travaux intéressants ne survivent pas à la première semaine en salle. Aussi je me tourne vers vous, lecteurs de Mediapart,  afin de donner une petite chance de plus à ce documentaire : D'une école à l'autre, de Pascale Diez.

duneecolealautre.wordpress.com

Voici ce que la réalisatrice raconte, quant à la genèse du projet :

Depuis 1994, j’interviens régulièrement au sein de l’Education Nationale comme professionnelle du cinéma dans le cadre des dispositifs nationaux d’Ecole et Cinéma, Collège au Cinéma, dans les classes de lycées à option cinéma ainsi que dans la formation des enseignants du premier et deuxième degré. J’ai animé plus d’une centaine ateliers de réalisation de courts-métrages de la maternelle à l’université et j’interviens depuis une dizaine d’années au Forum des Images pour les Après-midi des Enfants.
A cette longue et riche expérience, je dois la connaissance d’une multitude d’établissements scolaires avec leurs spécificités et surtout leurs publics.
[...]
Les différences, je les vis au quotidien, intervenant parfois dans la même journée dans deux établissements éloignés de quelques kilomètres, j’ai l’impression de changer de pays, de civilisation. J’en tiens compte dans la préparation de mes interventions et plus les années passent plus je les sens s’accentuer, se préciser au point qu’il m’arrive parfois sur un même film de travailler sur l’analyse beaucoup plus loin avec une classe de cours moyen qu’avec une classe de troisième.
Comment nos enfants, qui vivent dans le même pays et fréquentent la même institution qu’est l’Education Nationale peuvent-ils être aussi différents ? Comment l’école formate-elle nos jeunes en fonction de leurs territoires géographiques ? Qu’en est-il de l’égalité des chances ? Revenons nous au déterminisme social ? N’y a t’il pas un moyen de proposer plus de mixité sociale ? Quels seront les adultes de demain ? Comment en sommes nous arrivé là ? Ces interrogations, je les porte depuis plusieurs mois et les réponses socio-économico-culturelles que je peux apporter au regard de l’évolution de notre pays ne me satisfont pas. C’est avec ces questions que j’ai construit ce projet.


Si l'on veut que ce documentaire (comme tout autre film) ait une chance de rester à l'afiche au-delà de cette première semaine, il faut qu’il y ait le plus de spectateurs possible entre le mercredi 13 et le dimanche 17 février, sinon, il disparaîtra des écrans !!!

Vous pouvez aussi demander au programmateur de votre salle préférée de le diffuser
en appelant Anne Laure aux Films du Paradoxe : +33 (0)1 46 49 33 33
www.filmsduparadoxe.com
Vous pouvez encore aller sur la page Facebook et "l’aimer".

                 mg_1390.jpg?w=1200&h=

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.