Aux armes, intelligences! Appel à contributions

L’association CAMédia (Collectif d’Abonnés de Médiapart) prépare ses cinquièmes Rencontres nationales de l'été prochain. Nous avons décidé d’ouvrir plus largement que les années passées, le processus de réflexion dont sortira le programme du week-end (5 et 6 juillet 2014). Le lieu sera très vite officialisé.

L’association CAMédia (Collectif d’Abonnés de Médiapart) prépare ses cinquièmes Rencontres nationales de l'été prochain. Nous avons décidé d’ouvrir plus largement que les années passées, le processus de réflexion dont sortira le programme du week-end (5 et 6 juillet 2014). Le lieu sera très vite officialisé.

Complexité / confusion : voici deux mots parmi d’autres qui peuvent évoquer le monde dans lequel nous tentons d’avancer. Le pire danger serait de glisser irrémédiablement vers le second terme, et sa cohorte d’effets secondaires : la confusion peut tout autant mener à la dépression, la passivité, la démission d’une pensée construite et autonome, qu’à   des formes d’affrontements sans finalité précise et sans perspectives – l’un comme l’autre  isolent  et fracturent, ruinant peu à peu tout désir collectif de penser, d’inventer et de lutter.

Modestement, nous essayons à chaque Rencontre de ré-ouvrir sans cesse ce chantier de co-réflexion. Pour l’année 2014, le cadre donné est très large et répond au souci majeur de ce qu’on peut nommer : l’impasse politique du pays. Mais nous tenons chaque fois à construire des perspectives, elles s’articuleront autour de la question : comment en sortir ?

Voici en vrac quelques questions qui peuvent fournir des axes de réflexion.

** Comment est-on arrivé à l’impasse politique actuelle en France ?

Par quelles voies le désespoir politique s’installe-t-il en France ?


Quel rôle joue la question de la dette ? L’austérité ? La mondialisation et sa version « fatalisme libéral » ? L’hégémonie du financier sur le politique ? L’Europe ?

            Comment se construit la passivité des citoyens ?

Comment la surveillance généralisée via le net (ex : rôle de la NSA) s’impose comme un « état normal » ?

Comment le désespoir s’articule-t-il avec l'abstention, la possible montée de l’extrême-droite et la banalisation de certaines idées fascisantes ?

** Comment en sortir ?

 Par quels moyens réintroduire de la politique et du sens ?

La richesse des résistances sociales/sociétales suffit-elle à contrer la faillite de la représentation politique ?

Comment lutter contre l’émiettement des résistances ?

Comment rendre plus audible le travail des « lanceurs d’alerte » ? quelle place leur donner ?

Comment développer des alternatives ?

Imaginer et œuvrer pour une société désirable, cela relève-t-il surtout de la désintoxication individuelle des esprits ou de processus collectifs ?

 

Chacun peut prendre l’initiative d’une réflexion, l’écrire en quelques lignes et nous l’adresser ici :

collectif.camedia@gmail.com

 Si vous connaissez des intervenants qui pourraient développer l'idée que vous lancez, précisez-le nous dans votre envoi.

Votre texte pourra être publié sur notre édition et participer à ce processus collectif de questionnement et de construction de nos prochaines Rencontres mené au sein de l’association.

D’avance merci à chacun, et que l’avenir nous réserve de l’inouï !

Marielle Billy (pour CAMédia)

ps : ce billet se trouve aussi sur notre édition CAMédia.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.