Tous unis : vendredi 20 novembre, à la grande mosquée de Paris

Les responsables des grandes fédérations musulmanes ont tous condamné, dès la nuit de vendredi à samedi puis durant le week-end, la "barbarie" des attentats de Paris revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI). Ils redoutent cependant le retour des "amalgames" entre le jihadisme et l'islam et une recrudescence des actes antimusulmans.

Les responsables des grandes fédérations musulmanes ont tous condamné, dès la nuit de vendredi à samedi puis durant le week-end, la "barbarie" des attentats de Paris revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI). Ils redoutent cependant le retour des "amalgames" entre le jihadisme et l'islam et une recrudescence des actes antimusulmans.

Dans ce cadre, la grande mosquée de Paris (GMP) a appelé, mardi 17 novembre, « tous les citoyens de confession musulmane et leurs amis » à exprimer, vendredi 20 novembre, à 14 h 00, « leur profond attachement à Paris, à sa diversité et aux valeurs de la République » en se retrouvant devant la grande mosquée de Paris,  symbole de l’islam, en France.

 

Dernière information ce vendredi 20 novembre :

rassemblement annulé : "Les conditions de sécurité indispensables" à son organisation ne sont pas réunies, a précisé, jeudi, l'institution musulmane dans un communiqué.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.