La grève avec Alain Borer

 J'peux pas aller battre le pavé ! j'peux pas danser la gigue et rosser Nicolas ! farandoli-farandola !Alors j'fais la grève du sérieux, du bon-sens-près-d'chez-soi, du "fais-ci-fais-ça", la grève du petit, du ridiculement petit, de l'empêchement du rêve, la grève du las, la grève du gras, la grève du tiède et du cervelas ; la grève en somme.

 

J'peux pas aller battre le pavé ! j'peux pas danser la gigue et rosser Nicolas ! farandoli-farandola !

Alors j'fais la grève du sérieux, du bon-sens-près-d'chez-soi, du "fais-ci-fais-ça", la grève du petit, du ridiculement petit, de l'empêchement du rêve, la grève du las, la grève du gras, la grève du tiède et du cervelas ; la grève en somme.

Et je chante sur mon sofa (parce que justement çuilà a le swing des grands espaces) cet extrait :

.

La chevelure de Bérénice, de Alain Borer -

.

.

Dieu que la Terre est basse à Basse-Terre à ma base.

(....)

Je fais un long voyage entre les capitales le mardi à Madrid le samedi à Swansea et dimanche à Bysance

je longe un méthanier moteur mélange deux temps

survol de la Finlande où est ma canne à pêche il y a des poissons dans ce petit nuage

je les lance dans les glaces du détroit de Behring le grand garde à manger du monde

la nacelle tremble sur Stonehenge Carnac Nazca Pâques au-dessus des marais de Petite-Secousse

j'ai descendu un Taube une balle m'a traversé le longeron d'une aile

adieu Küssnacht j'embrasse la nuit je ne verrai jamais Brooklyn Nouadhibou

Anchorage Cotonou Hagondange Decatur je ne verrai jamais Blida Bora bora

(...)

.*****************************************************************************************

Ca fait du bien de voir le monde de si haut ! ouah !!!! j'ai vu, j'ai vu .... Et vous ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.