Liberté, égalité, improvisez !

La raison pour laquelle je choisis de faire la promo de ce documentaire de 90 minutes produit par Mélissa Theuriau c'est tout simplement parce que ce projet d'ateliers d'impro théâtrale actuellement proposé dans les collèges (ZEP) de Bordeaux, Lille, Trappes et Rochefort ont eu des résultats bénéfiques sur le développement des capacités d'étude des jeunes participants ainsi que sur leur ouverture au monde.

557030.jpg

Faire de l'improvisation une discipline scolaire reconnue par les pouvoirs publics, c'est le défi que Jamel Debbouze, comédien et humoriste accompli, Alain Degois, créateur de la compagnie Déclic Théâtre, et Marc Ladreit de Lacharrière, puissant homme d'affaires, se sont fixé.

L'improvisation théâtrale est une discipline qui peut servir à tous, et en toutes circonstances. À l'école, en entreprise, lors d'un entretien d'embauche ou encore à la tête d'une équipe, nous vivons tous des situations réclamant prestance, repartie et assurance. Marc Ladreit de Lacharrière en est convaincu : un jeune formé à l'improvisation développe des qualités précieuses et concrètes, essentielles dans le monde du travail. L'impro est aussi un outil d'intégration qui brise les barrières et les codes. Dans un monde où les inégalités sont chaque jour plus flagrantes, donner à tous les jeunes l'accès à l'improvisation s'avère un moyen d'équilibrer leurs chances de réussite, quel que soit leur milieu social ou culturel. ICI

Faire de l'improvisation une discipline scolaire reconnue par les pouvoirs publics, c'est le défi que Jamel Debbouze, comédien et humoriste accompli, Alain Degois, créateur de la compagnie Déclic Théâtre, et Marc Ladreit de Lacharrière, puissant homme d'affaires, se sont fixé.

A travers une immersion en fil rouge dans l'atelier bordelais, zoom sur ce que le jeu théâtral a apporté aux jeunes. Le groupe a participé aux matches du Trophée d'improvisation organisé par la Fondation Culture et Diversité, dont la finale s'est déroulée à Paris en présence du président de la République. ICI

Je suis convaincue (bien que je n'ai pas encore vue le documentaire) que ces ateliers d'impro théâtrale canalisent l'énergie et permettent la mise en mots d'émotion dans un espace qui permet l'extériorisation sur un pied d'égalité dans la relation à l'autre où la violence, le passage à l'acte agressif n'a pas lieu d'être puisque le plaisir d'être ensemble y vient en lieu et place.

Au Québec les résultats sont probants et j'y verrais chez nous des activités périscolaires très productives à condition que ce levier puisse trouver une reconnaissance auprès des pouvoirs publics et favoriser ainsi le terreau du "vivre ensemble" dés l'école primaire. Une goutte d'eau dans l'océan me diriez-vous ? Une piste non négligeable vous répondrais-je, tant ce domaine des inégalités et des laissés-pour-compte ne m'est pas inconnu....

Gustave Parking, humoriste :  Extrait de l'émission EN DIRECT DU OFF au Festival d'Avignon 2014 partage son expérience d'ateliers d'impro à l'école en Guadeloupe, lieu de sa résidence.

EN DIRECT DU OFF - Rencontre - Gustave parking - Festival d'Avignon 2014 © Avignon le OFF - Festival OFF d'Avignon (Avignon Festival & Compagnies / AF&C)

 

 

 

Liberté, égalité, improvisez ! : 90 minutes • Documentaire produit par Mélissa Theuriau pour 416 Productions • Réalisé par Allan Rothschild et Edouard Bergeon • Écrit par Luc Golfin • Avec la participation de CANAL+

Rediffusions ICI

A vous de juger...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.