Naomi Klein : "Le sort des Etats-Unis a été scellé par l'élite de Davos" (Solidaire)

"Le choix inconditionnel du néolibéralisme par Hillary Clinton a été catastrophique. La seule réponse désormais consiste à s'en prendre aux milliardaires" C’est ce qu’écrit la journaliste et militante canadienne Naomi Klein dans une chronique publiée le 9 novembre dans The Guardian, où elle analyse la victoire de Donald Trump.

Ils vont pointer un doigt accusateur sur James Comey et le FBI. Ils mettront tout sur le compte des stratégies de découragement des électeurs et du racisme. Ce sera la faute de Bernie ou de la féminophobie. Ils accuseront les petits partis et les candidats indépendants. Ils reprocheront aux médias de lui avoir fourni une plate-forme, aux médias sociaux d'avoir été son mégaphone et à Wikileaks d'avoir déballé le linge sale.

Mais tout cela passe à côté de cette force qui porte précisément la plus grande responsabilité du cauchemar dans lequel nous nous sommes éveillés : le néolibéralisme. Cette vision mondiale, qui a été incarnée à fond par Hillary Clinton et la machine qui l'entoure, n'a pas fait le poids face à l'extrémisme à la Trump. La décision de jouer la carte de Clinton contre celle de Trump a scellé notre sort. Pouvons-nous au moins tirer les leçons de cette erreur ?

Ce que nous devons comprendre.. 

La suite de l'article au lien suivant :

http://solidaire.org/articles/naomi-klein-le-sort-des-etats-unis-ete-scelle-par-l-elite-de-davos#.WCSwcj--N9Q.facebook

16938465481f7dceba9f3o-0

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.