Grèce : création d'un "Réseau Informel de la Vie Contre le Suicide"

On se souvient de l'acte "sacrificiel" du pharmacien place Syntagma en 2012 et ce dernier billet manuscrit presque un manifeste politique appelant à résister : "Je crois que les jeunes sans avenir dans ce pays prendront les armes et pendront les traîtres" Aujourd'hui, à l'initiative des citoyens, se met en place le "Réseau Informel de la Vie Contre le Suicide"

C'est une sorte de dossier à charge contre les "responsables" de l'Eurogroupe, de la BCI et de la Troïka pour avoir soumis le peuple grec à l'austérité que l'on sait et destiné aux juridictions nationales et internationales (ONU, Tribunaux internationaux) visant très précisément les (futures) inculpés, pour les crimes commis en Grèce par les politiques des mémoranda, ayant par exemple causé directement la mort d’au moins 25.000 personnes

autrement dit tous les hommes politiques qui ont gouvernés depuis 2010 jusqu'à nos jours, y compris SYRIZA..

Le temps presse car des documents concernant la "Commission sur la vérité de la dette grecque" dissoute en novembre 2015 sont en cours de destruction (source : l'auteur de l'article en lien ci-dessous) afin d'effacer toutes traces de ces politiques infâmes.

On compte 25 000 morts dûs au manque de soins, à la surmortalité, aux suicides, ce chiffre engloberait la période de 2012 à aujourd'hui.

Car ces piètres politiciens de l’ex-gauche ex-radicale, savent pertinemment que désormais, un retour (probable et même hypothétique) à la démocratie en Grèce, les ferait comparaître devant une Cour de Justice, où entre autres, ils seraient inculpés pour leurs actions méritant la qualification de haute trahison, un crime qui consiste en une extrême déloyauté à l'égard de leur pays, crime comme on sait souvent associé avec celui d'intelligence avec l'ennemi. Car ce que nous vivons, n’est pas une seulement crise, c’est aussi une forme de guerre, et d’ailleurs totale mais à bas voltage... à l’Européenne, ce qui ne présage rien de très... constructif pour les autres peuples de la dite UE. 

http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0497.html#deb

117b2741 117b2741

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.