martine silber
Martine Silber, journaliste sans journal
Abonné·e de Mediapart

184 Billets

5 Éditions

Billet de blog 12 nov. 2015

martine silber
Martine Silber, journaliste sans journal
Abonné·e de Mediapart

Ça ira (1) Fin de Louis de et mes de Joël Pommerat aux Amandiers (Nanterre)

martine silber
Martine Silber, journaliste sans journal
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On constate souvent que notre bonne vieille démocratie est justement cela, vieille, ringarde, croulante, à bout de souffle, au point d'être menacée dans une certaine indifférence.Le spectacle de Joël Pommerat a pour première  vertu de nous ramener aux sources, aux craintes et tremblements, au bruit et à la fureur des débuts. Mesdames et Messieurs, voici donc la Révolution Française . 

Mais c'est une révolution française au théâtre, sans oripeaux et sans carton pâte, sans décor, juste un minimum de mobilier évocateur, des députés, des ministres, un archevêque  ou même un roi en costumes cravate, quelques fumigènes, des bruits de voix , de fusil ou de canonnade, des lumières qui éclairent la scène, la salle ou les deux.

Une vision de la révolution, une évocation. Une pièce de théâtre. Un texte. Contemporain.

 Le dispositif est traditionnel, frontal. Les comédiens comme toujours chez Pommerat gardent une distance même s'ils sont leurs personnages. D'ailleurs, la plupart incarnent des personnages différents, passant d'un camp à l'autre. On passe aussi d'un lieu à un autre, de l'Assemblée aux appartements royaux, chez les pauvres comme chez les riches.

Mais on y est, au centre des débats, nous les spectateurs, le public. On ne nous prend jamais à parti, on ne nous demande pas d'intervenir, mais nous sommes au milieu d'eux, des grands discuteurs, "disputeurs" et tribuns. Figurants et comédiens (près d'une trentaine) conspuent, interpellent, depuis les rangs de la salle  ceux qui sont sur scène, présidents de séance et élus du peuple. Dans toute cette fièvre et ce tumulte, on rit souvent. Le rire a sa place dans les tragédies des hommes qu'elles soient d'hier ou d'aujourd'hui.

Au commencement était le Verbe. C'est donc  aussi une révolution de la Parole.

 Tout se joue au cours de discussions, intimes chez le roi, policée avec les représentants de l'Église et de la Noblesse, plus abrupte au Tiers-État puis à l'Assemblée nationale, ou lors des comités de quartier.

 La parole est à La Révolution. Alors La Révolution parle. La Révolution inquiète, désarçonne, la Révolution s'échauffe, s'engueule.

Sans jamais les nommer, Joël Pommerat fait surgir ceux qui étaient alors inconnus comme Robespierre ou plus célèbres, Necker, La Fayette. Seul le roi Louis XVI est clairement nommé. Les citations restent discrètes, les érudits en reconnaîtront certaines, ceux qui ont moins de mémoire reconnaîtront ce qui est évoqué, les autres découvriront.

 Même chose pour les événements historiques, on ne nomme ni la prise de la Bastille, ni l'abolition des privilèges. Ce n'est pas une reconstitution, on l'aura compris. C'est l'Histoire en marche. Au présent. Au passé sans doute composé. Une histoire...dans toute sa confusion et ses péripéties.

Photos Elisabeth Careccio

Toutes les infos ici

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel