Les théâtres de banlieue écrivent à la Comédie française

Théâtre de la commune à Aubervilliers «Choqués par les méthodes utilisées par la Comédie française et le ministère de la culture dans le "projet" de collaboration avec la MC93 de Bobigny»,plusieurs directeurs d'institutions de la décentralisation théâtrale d'Ile-de-France ont adressé un courrier à Muriel Mayette, administratrice de la Comédie française.

theatre-entree.jpg

Théâtre de la commune à Aubervilliers

 

«Choqués par les méthodes utilisées par la Comédie française et le ministère de la culture dans le "projet" de collaboration avec la MC93 de Bobigny»,plusieurs directeurs d'institutions de la décentralisation théâtrale d'Ile-de-France ont adressé un courrier à Muriel Mayette, administratrice de la Comédie française.

 

Ils disent partager l'idée de décentralisation d'autant plus qu'ils la pratiquent dans les théâtres qi'ils dirigent. Ils affirment également qu'ils sont tout disposés à accueillir des productions de la Comédie-Française, dans ces mêmes théâtres sur les bases d'une véritable collaboration .


Souhaitons que leurs propositions soient lues et retenues....Tout zinzin de théâtre parisien se rend régulièrement, en banlieue. Et quand je dis banlieue, je ne parle pas de Neuilly, ni de Levallois, ni de Versailles. Parce que la décentralisation n'a jamais touché ces zones résidentielles. La décentralisation s'est faite plus au nord, plus à l'est, dans cette ex-ceinture rouge où les municipalités (communistes, le plus souvent) ont joué le jeu.

 

Pour lire la lettre en question , avant que tout le monde la publie voir mon blog

 

Par ailleurs, la liste de soutiens à la MC 93 s'allonge, on y trouve des spectateurs, des habitants du 9-3 et des directeurs de théâtre, des metteurs en scène, des artistes françaiset étrangers.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.