marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

400 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 oct. 2021

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Don Nicolas

Depuis l’annonce de sa seconde condamnation à une peine de prison ferme par la justice de son pays, les membres de la Coupole s'empressent d'apporter leur soutien et de témoigner leur amitié à Don Nicolas.

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Don Xavier, capo de la commission provinciale des Hauts-de-France, qui ambitionne de succéder un jour à Don Nicolas, s'est montré particulièrement chaleureux : « Je veux [lui] redire mon amitié et mon estime (…) Il sait pouvoir compter sur mon soutien. »

Donna Valérie, capo de la commission provinciale d’Ile-de-France, rivale du capo des Hauts-de-France, ne pouvait être en reste : « Je sais qu’il se battra jusqu’au bout pour défendre son honneur et je lui adresse aujourd’hui un message d’amitié. »

Don Éric, capo de la commission provinciale des Alpes-Maritimes, soupçonné de vouloir rejoindre une organisation rivale, a été laconique : « Soutien et amitié. »

Don Renaud, capo de la commission provinciale de Provence, à couteaux tirés avec le précédent, fut bien plus ardent : « Soutien total à mon ami [Don Nicolas] (…) Je lui adresse une très chaleureuse pensée ! »

Don Gérard, capo de la commission provinciale des Yvelines, qui a toujours rêvé de devenir consigliere sans jamais y parvenir, n’a pas été moins fervent : « Je veux exprimer tout mon soutien (…) Je lui renouvelle toute mon amitié. »

Don Bruno, capo de la commission provinciale de Vendée, a exprimé sa très ferme condamnation du jugement : « Une sévérité aussi inhabituelle qu’exorbitante. »

Don Christian, capo de la commission provinciale de la Seine-et-Marne, qui tente sans grand succès de recoller les morceaux entre les chefs des grandes familles rivales, a choisi de s’exprimer au nom de tous les « hommes d’honneur » de l’organisation : « Je veux [lui] témoigner notre affection, notre soutien ainsi que notre immense fierté de l’avoir eu comme [capo di tutti capi]. »

C’est que Don Nicolas, bien qu'il ne soit plus formellement le capo di tutti capi, demeure extraordinairement puissant au sein de l'organisation. Il l’est d’autant plus qu’on lui prête une certaine influence auprès du chef de l’État en exercice avec lequel il déjeune ou dîne régulièrement.

Faire de nouveau allégeance à Don Nicolas alors qu'il est pris dans les rets de la justice n'est donc pas qu'une question de fidélité à celui à qui ils doivent tout. Tous savent en effet qu'un mot venant de lui, voire un simple froncement de sourcil, équivaudrait pour eux au baiser de la mort.

----

La structure de l’organisation si longtemps dirigée d’une main de fer par Don Nicolas présente de grandes similitudes avec celle-ci.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost