Manu dans la cour des grands : « Vous ne m’écoutez jamais » !

Dans un aparté avec le prince Mohammed ben Salmane en marge du G20, Emmanuel Macron se plaint qu'il ne l'écoute jamais.

Le Guardian a posté ce matin une vidéo dans laquelle on entend le président français dire au prince saoudien : « Mais je m’inquiète. Je suis inquiet. Je vous l’ai dit. », puis « Vous ne m’écoutez jamais ».

C'est que Manu s'y croit vraiment depuis qu'il joue dans la cour des grands.

Il est persuadé que ses embrassades appuyées avec Donald Trump peuvent infléchir la politique étrangère des États-Unis.

Il est convaincu qu'une réception en grande pompe de Vladimir Poutine à Versailles est de nature à impressionner le dirigeant russe (« Vous voyez, c’est mon Sotchi à moi ! » lui aurait-il dit, voir ici).

Et il pense que Mohammed ben Salmane devrait écouter ce qu'il lui dit.

Mais pourquoi donc le dirigeant saoudien devrait-il écouter celui qui fait des courbettes pour continuer de lui vendre sa quincaillerie militaire ? Dans le monde des affaires, c'est le fournisseur qui doit être à l'écoute de son client, et non l'inverse.

Pourquoi les dirigeants les plus influents dans le monde devraient-ils porter attention à quelqu'un qui doit obtenir l'autorisation de la Commission Européenne pour changer une virgule dans le budget de son pays ?

Te laisser guider par la main, faire des courbettes, c'est tout ce qu'ils attendent de toi, Manu. Rien de plus.

quand-un-president-francais-s-incline-devant-un-prince-heritier-saoudien-pour-le-saluer-la-symbolique-se-fait-extremement-cruelle-mohammed-ben-salmane-et-emmanuel-macron-a-l-elysee-le-10-avril-dernier

trump-macron-caniche

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.