marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

400 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juil. 2019

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Homards, grands crus, travaux, allocations logement et allocations chômage

Les dîners entre potes de M. et Mme de Rugy étaient organisés pour rester «connecté à la vraie vie ».

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui, la vraie vie, celle des « fainéants », des « gens qui ne sont rien », des pauvres qui « déconnent » et qui « coûtent un pognon de dingue ».

Président de l’Assemblée Nationale, M. de Rugy a voulu savoir comment vivaient ces gens et il a découvert qu’ils se goinfraient de homards géants et arrosaient leurs agapes de grands crus grâce aux APL et aux allocations chômage. Son épouse a donc invité quelques dizaines d’amis à des dîners sur le thème « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? ».

Grâce à ces « dîners informels liés à l'exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile » (c’est de la pensée complexe mais cela veut dire « dîners entre potes), M. de Rugy peut maintenant apprécier le bien-fondé des mesures visant à durcir les conditions d’indemnisation et à réduire les indemnités de chômage. Cette réforme « pour la précarité », selon l’expression de Mme Pénicaud, va conduire les futurs chômeurs à réduire leur consommation de homards géants et de grands crus. Ce n'est donc pas seulement une contribution à l'amélioration de nos finances publiques, c'est aussi une mesure de santé publique : ce gouvernement est décidément sur tous les fronts.

Une fois nommé ministre, M. de Rugy a pris possession d’un logement dont la vétusté l’a contraint à engager de gros travaux de rénovation. Lesquels ont été financés grâce à une forme d’allocation logement d’un montant de 63 000 euros.

Il peut donc en connaissance de cause approuver le nouveau mode de calcul des allocations logement. Selon son collègue Gérard Darmanin, cette mesure de « justice sociale » n’est en aucune façon une réforme budgétaire. C’est donc le hasard qui fait bien les choses puisqu’elle permettra d’économiser 1,2 Mds d’euros en 2020 (voir ici). Initialement prévue en 2019, la mise en œuvre vient toutefois d’être reportée au 1er janvier 2020 afin de permettre aux allocataires de refaire d'ici là les peintures et éventuellement d’ajouter un grand dressing dans leur logement.

Il était temps que le scandale du train de vie des assistés qui vivent des prestations sociales soit dénoncé avec force et il faut remercier M. et Mme de Rugy d’avoir sacrifié quelques dîners pour cette juste cause.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal — International
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. Et raconte son expérience de demandeur d’asile en France.
par Antoine Perraud
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt