Bernard Arnault, troisième fortune mondiale

Qui oserait encore prétendre que la politique d'Emmanuel Macron ne porte pas ses fruits ?

Il y a un peu plus d'un an, Jean Gadrey publiait ce billet délicieusement ironique sur son blog d'Alternatives Économiques. Intitulé " Lettre au Président de la République : Bernard Arnault doit monter sur le podium de Forbes l’an prochain, vous pouvez le faire gagner ! ", il donnait quelques conseils à Emmanuel Macron afin d'assurer l'entrée du patron de LVMH parmi les trois plus grandes fortunes mondiales, selon le classement établi chaque année par le magazine Forbes.

Eh bien, les conseils de Jean Gadrey ont été suivis et les résultats sont là puisque selon le dernier classement de Forbes (voir ici), notre Bernard national vient de dépasser Warren Buffet pour accéder à la troisième place du classement. Sa fortune est passée en un an de 76 à 87,2 milliards de dollars et il n'est plus précédé que de Jeff Bezos et Bill Gates.

Mais ne nous voilons pas la face car il y a une ombre au tableau : alors qu'entre 2017 et 2018, la fortune du PDG de LVMH avait progressé de 71%, elle n'a augmenté que de 14,7% entre 2018 et 2019. Bruno Le Maire et Gérald Darmanin y verront sans doute un "effet gilets jaunes", un de plus. Ces "foules haineuses" qui ont défilé presque tous les samedis sur les Champs-Elysées depuis quatre mois ont assurément freiné la progression du chiffre d'affaires et des bénéfices de la société dirigée par notre médaille de bronze. Et pendant ce temps, M. Macron distribuait des milliards à ces fainéants et ces assistés.

Le président de la République doit se ressaisir et mettre fin à cette chienlit afin que Bernard Arnault puisse dépasser Bill Gates d'ici le prochain classement. Un écart de 9 milliards de dollars à combler, cela requiert une progression d'un peu plus de 10%.

Après un moment de faiblesse en décembre, le président de la République, le gouvernement et la majorité sont à nouveau entièrement dévoués à l'amélioration du sort de nos compatriotes les plus fortunés. La police et la justice françaises ont désormais pour mission première de réprimer impitoyablement ces "gens qui ne sont rien" et qui osent réclamer une part plus grande du gâteau. Les conditions sont donc réunies pour que Bernard Arnault soit sur la deuxième marche du podium en 2020, puis sur la première avant 2022.

Monsieur le président de la République, votre main ne doit plus trembler. Parce que c'est votre projeeeeeeeeeeeeeeeeeet !!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.