Ruissellement : des SDF vers les premiers de cordée

Un budget qui dépouille les sans-logis (Le Canard Enchaîné du 14 mars 2018)

Le 28 juillet dernier, le président de la République déclarait à Orléans : "Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois".

En parfaite cohérence avec cet objectif (non tenu), le Canard Enchaîné de ce jour fait état du plan d’économie de 57 millions d'euros sur le budget de l'hébergement des sans-logis prévu par le ministère de la Cohésion des territoires. Rien qu'à Paris, avec la fin du plan Grand Froid, les associations prévoient le retour d'environ 3000 personnes dans les rues, s'ajoutant aux 3000 qui ont été décomptées au mois de février.

En octobre 2017, le ministère des Finances avait estimé que la suppression de l'ISF sur les valeurs mobilières permettra aux 1000 contribuables les plus fortunés d'économiser en moyenne 400 000 euros chacun en 2018. 57 millions de moins pour les sans-logis, cela représente l'économie moyenne réalisée par 142 de ces contribuables fortunés. Ceux-ci auront à cœur, n'en doutons pas, de remercier les SDF pour leur touchante solidarité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.