Cinq nuances d’extrême-droite pour « protéger ceux qui [les] protègent »

La proposition de loi « Sécurité globale » a été adoptée en première lecture par l’Assemblée Nationale le 24 novembre 2020.

 © Basta © Basta
C’est une coalition LR-RN-EM qui a approuvé ce texte par 388 voix pour, 104 contre et 66 abstentions. Si quelques godillots de la majorité ont eu des états d’âme et se sont courageusement abstenus (quand on a des principes, on s’abstient, bien évidemment), il n’y a eu que 15 députés EM-Modem pour voter contre cette nouvelle loi scélérate.

Les députés LR, à la quasi-unanimité, et RN, à unanimité ont prêté main-forte au gouvernement afin que la France se rapproche un epu plus de la Hongrie.

Tous s’étaient donné le mot durant les débats ou en marge de ceux-ci.

Mme Le Pen (RN) avait auparavant déclaré que « tout ce qui peut contribuer à protéger nos policiers est une bonne chose » et les députés RN ont tous approuvé le texte.

Mme Pécresse (ex-LR) s’était dite  « totalement favorable » au texte « parce qu'on doit protéger ceux qui nous protègent ».

M. Fauvergue (LREM), rapporteur de la proposition de loi, a affirmé maintes lors des débats que cette loi avait pour objectif de « protéger ceux qui nous protègent ».

M. Darmanin (LREM, ex-LR), ministre de l’Intérieur, a rappelé que les dispositions de la loi répondaient « à une attente forte de ceux qui nous protègent » et qu’il fallait « donner des armes à ceux qui nous protègent ».

M. Pouillat (député LREM) : « ll est de notre devoir de parlementaires (…) de protéger ceux qui nous protègent. »

M. Naegelen (député UDI) : « Le texte (…) nous rappelle à notre devoir de protéger ceux qui nous protègent. »

M. Houbron (député Agir) : « Un texte qui vient protéger ceux qui nous protègent. »

M. Guérini (député LREM) : « Il faut mieux protéger ceux qui nous protègent. »

M. Chenu (porte-parole du RN) : « [Cette loi] permettrait de protéger ceux qui nous protègent. »

Rendons à M. Ciotti (député LR) ce qui lui appartient puisqu’il déclarait en … 2016 (LR) : « Il faut protéger ceux qui nous protègent. »

Cette majorité LRNEM a bien raison de souligner que cette proposition de loi a effectivement pour objet de « protéger ceux qui [les] protègent ».

lrem-lr-rn

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.