Carte du déconfinement : cherchez l'entourloupe

Dans sa première présentation de la « carte du déconfinement », un des trois critères prévus a été « oublié » par le ministre de la Santé. Et pas n'importe lequel...

Dans sa déclaration à l’Assemblée Nationale sur la stratégie de déconfinement, le Premier ministre avait affirmé mardi 28 avril :

« La direction générale de la santé et Santé Publique France ont établi trois ensembles de critères permettant d’identifier les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte :

  • Soit que le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de 7 jours, reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active ;
  • Soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues ;
  • Soit que le système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt. »

Trois critères, donc.

Curieusement, la carte présentée pour la première fois jeudi soir par le ministre de la Santé Olivier Véran ne comporte plus que deux critères.

 

 © Ministère des Solidarités et de la Santé © Ministère des Solidarités et de la Santé
Exit le troisième critère, sur « le système local de tests et de détection des cas contacts ». Un simple oubli, sans doute.

Ce gouvernement n’ayant jamais cherché à masquer la réalité depuis le début de cette épidémie, seuls de mauvais esprits pourraient penser que l’oubli de ce troisième critère aurait un lien avec … la pénurie de tests par exemple. Et que si ce critère avait été inclus dans la présentation de jeudi soir, comme s’y était engagé le Premier ministre, tous les départements seraient peut-être apparus en rouge. Voilà qui aurait été du plus mauvais effet à dix jours de la date du déconfinement choisie au doigt mouillé par Emmanuel Macron.

Soyons confiants : les équipes du Directeur Général de la Santé et de Santé Publique France s’attachent sans doute toutes affaires cessantes à peaufiner la définition de ce critère afin qu’il devienne rapidement présentable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.