La mémoire d'un siècle dans la gueule !

Gustave Flaubert, dans une lettre à George Sand, écrivait :

"Je me suis pâmé, il y a huit jours, devant un campement de Bohémiens qui s'étaient établis à Rouen. Voilà la troisième fois que j'en vois, et toujours avec le même plaisir.
L'admirable est qu'ils excitaient la haine des bourgeois, bien qu'inoffensifs comme des moutons.
Je me suis fait très mal voir de la foule en leur donnant quelques sols, et j'ai entendu des jolis mots à la Prudhomme.
Cette haine-là tient à quelque chose de très profond et de très complexe.
C'est la haine que l'on porte au bédouin, à l'hérétique, au philosophe, au solitaire, au poète,
et il y a de la peur dans cette haine.
Moi qui suis toujours pour les minorités, elle m'exaspère."

S'il n'y avait que la peur pour inspirer la haine ! Elle serait presque pardonnable ! Gustave !

Mais tu n'as pas connu la suite, le vingtième ni le vingts et unième siècle.

Bohèmiens ! Romanichels ! Manouches ! Gitans ! Tsiganes ! Égyptiens ! Des noms qui respirent l'exotisme, le voyage et la mélopée déchirée d'un violon, qui respirent la guitare sur la  voix rocailleuse d'un chanteur de  flamenco, un peuple fier en aillons sur des roulotte brimbalant, mes libres...La réalité est plus sombre, elle devenue prosaïquement  « Rom ».
Des enfants jouant dans la boue, au milieu de baraquement précaires sans eau ni électricité ça transpire la misère . Est-ce pour cela que ,selon l'IFOP, 80% des Français de mon temps sont favorables au démantèlement des camps de Roms ? Il est vrai que, selon l'IFOP, 73 % pensent que cela ne sert à rien...Si je compte bien ça fait une sacré proportion de mes contemporains qui n’hésiteraient pas à démanteler des camps de Rom tout en pensant que cela ne sert à rien !

La bêtise est-elle excusable ! Gustave . Celle qui mets à l'écart cette communauté d'origine indienne, présente parmi nous depuis  dix siècles . Celle qui fit fermer les yeux de l'europe à la tentative d'extermination nazi ou 80 000 Rom périrent dans les camps de concentrations. Ah ! Si l'IFOP   eut existé en ces temps où Pétain veillait sur son petit peuple, combien auraient coché la case :  « très favorable à l'extermination des roms » ?

Jusqu'en 1975, combien de Suisse ou de Suédois ont coché la case stérilisation pour les Yéniches déclarés alors génétiquement menteurs et voleurs !

Car la bêtise, vois-tu, est européenne en la matière. Elle est élue, elle est institutionnelle ! À deux pas de chez moi, par la grâce de ces « cocheurs » de cases iniques qui laissent au bord de la route ,dans la boue, le froid et la misère des femmes et des enfants. Il y a aussi des maires,  des conseillers généraux, un préfet  et leur bras armés parés de bleu pour cautionner, ordonner et executer, peut-être, leur expulsion.

J'aimerai, comme toi Gustave, être simplement exaspéré par tous cela, mais je n'en suis plus là, car
j'ai pris la mémoire d'un siècle de plus que toi dans la gueule.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.