Nouvelle formule d’Altermondes: réinventer la presse citoyenne !

Le trimestriel de solidarité internationale, de développement durable et de droits humains a été créé en 2005. Près de 10 ans plus tard , le magazine de la voix des acteurs du sud fait peau neuve. Pour toucher un public plus large et surtout en changeant les rapports de force de la construction d’un journal. Avec, à la clé, une arrivée en kiosque le 18 septembre prochain et un nouveau modèle original de média citoyen.

Le trimestriel de solidarité internationale, de développement durable et de droits humains a été créé en 2005. Près de 10 ans plus tard , le magazine de la voix des acteurs du sud fait peau neuve. Pour toucher un public plus large et surtout en changeant les rapports de force de la construction d’un journal. Avec, à la clé, une arrivée en kiosque le 18 septembre prochain et un nouveau modèle original de média citoyen.

Lors de la conférence-débat, David Eloy est revenu sur les ambitions du nouvel Altermondes : plus beau, plus clair mais aussi fondé sur une structure novatrice pour la Presse : la Société coopérative d’intérêt collectif ou SCIC . En ouvrant ses statuts aux ONG, aux journalistes mais aussi aux abonné.e.s, c’est l’ensemble du processus éditorial qui se réinvente, face aux constats de défiance des lecteurs, d’une information sélective et souvent réductrice sur les problématiques internationales.

Lors de la conférence-débat (avec la présence notable du co-fondateur de Mediapart ), le rédacteur en Chef d’ Altermondes, David Eloy , est revenu sur les ambitions de la nouvelle mouture : un contenu plus accessible, la réaffirmation de la parole des acteurs de terrain, en décloisonnant la vision Nord-Sud , dépassée et ne rendant pas compte des nouvelles réalités du monde. Mais surtout, c’est l’idée d’impliquer davantage les citoyens en les informant mieux, en les rendant moteur de la mise en valeur des nouvelles dynamiques sociales, économiques et environnementales, en ouvrant le débat, sans fatalisme ni angélisme.

Alors que la Presse traverse une "crise" – ce qu’Edwy Plenel appelle transition structurelle – dans sa manière de faire du journalisme, et que les initiatives, en France comme ailleurs, pour reconquérir l’espace public et l’information se font jour, Altermondes veut promouvoir la réconciliation entre médias et démocratie.
Dans une tribune cosignée avec Mediapart, InkyFada (Tunisie) et des journalistes engagés vers cette vision participative , Altermondes veut défendre une nouvelle exigence, plus en phase avec la demande du public, afin de lui donner les moyens d’aiguiser son esprit critique, avec des supports qualitatifs qui ouvrent le champ des possibles, dans leur fonctionnement comme dans leur traitement de l’information. Tout comme pour le commerce équitable, faire passer le consommateur à une "consom’action" des médias. Car c’est aussi aux citoyens de se saisir de cette opportunité.

Billet publié sur ekitinfo le 17 septembre 2014

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.