Orange Tunisie caviarde une photo de Ben Ali sur son site Internet

Marouane Mabrouk, président de la filiale tunisienne d'Orange et gendre de Ben Ali, ne veut plus être assimilé à son dictateur de beau-père, même s'il figure sur la liste révisée de 48 Tunisiens dont les avoirs ont été gelés en Suisse...

Marouane Mabrouk, président de la filiale tunisienne d'Orange et gendre de Ben Ali, ne veut plus être assimilé à son dictateur de beau-père, même s'il figure sur la liste révisée de 48 Tunisiens dont les avoirs ont été gelés en Suisse...

Epaulé par l'agence de communication parisienne Vae Solis, l'hommes d'affaires martèle depuis la chute du régime le même crédo: sa famille était dans les affaires avant Ben Ali, le groupe familial (un des plus grands du pays, avec 12.000 emplois, 895 millions de chiffre d'affaires et des fleurons comme Monoprix, Géant, les concessions Mercedes et Fiat, la banque BIAT), se serait développé sans l'aide de la "famille".

Pour enfoncer le clou, Marouane Mabrouk ne manque d'ailleurs pas de faire savoir qu'il est séparé depuis un an de son épouse Cyrine, fille de Ben Ali, et même en instance de divorce.

Visiblement, Mabrouk est très pressé d'effacer des mémoires tout ce qui le ramène au président déchu. Sur le site d'Orange Tunisie, filiale de France Télécom qu'il détient à 51%, Mabrouk (ou un de ses collaborateurs) a donc fait le ménage, jusqu'à modifier grossièrement une photo de 2010 où on le voyait prononcer un discours devant une photo de Ben Ali...

Le 4 février 2010, les journaux et sites d'infos ne parlent que de ça: Orange, le premier opérateur 3G et deuxième acteur du marché, arrive en Tunisie! Marouane Mabrouk, en présence de deux ministres, est très logiquement photographié devant le portrait officiel de son beau-père, comme en témoigne cette photo publiée sur Webmanagercenter, un site d'infos économiques...


Mais ô miracle! Sur le site d'Orange Tunisie, la photo a été modifiée, comme le prouve cette version "cachée" de la page...

A juger de l'aspect très étrange du mur en arrière-plan, la retouche est d'ailleurs plutôt grossière... Difficile de ne pas faire un lien avec le changement de régime, qui a soudain rendu ce cliché bien embarrassant...


Prenant sans doute conscience de l'aspect peu professionnel de ce ripolinage, Orange Tunisie ensuite remplacé la photo par un portrait serré de Mabrouk...

Contactée mercredi soir, la direction de la communication d'Orange Tunisie n'était pas immédiatement joignable. Impossible donc de savoir précisément quand les modifications ont eu lieu. Ni de se faire confirmer officiellement l'hypothèse la plus probable: après la chute de Ben Ali, Orange Tunisie a modifié la photo, puis l'a carrément changé en se rendant compte que le caviardage était bien trop visible...

A Paris, la direction de France Télécom Orange ne fait «pas de commentaires». Un proche du directeur général Stéphane Richard admet toutefois que la démarche n'est pas très «judicieuse». «Ce serait sur le site français, ça m'aurait rendu furax», dit-il.

En même temps, aux grands maux les grands remèdes: il faut bien sortir la grosse Bertha pour modifier l'image de Mabrouk, qui n'est «quand même pas un résistant de la première heure à Ben Ali», concède-t-on au siège français...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.