Appel à témoin: les ratés de la formation des chômeurs

Nicolas Sarkozy en a fait un des axes de sa campagne. Le président veut même, en cas de rééelection, convoquer un référendum sur la formation des chômeurs dont on se demande bien quelle pourrait être la question. Mais loin des effets de manche présidentiels, la réalité est bien différente. Alors que le chômage explose, la formation des chômeurs se porte mal, très mal.

Nicolas Sarkozy en a fait un des axes de sa campagne. Le président veut même, en cas de rééelection, convoquer un référendum sur la formation des chômeurs dont on se demande bien quelle pourrait être la question. Mais loin des effets de manche présidentiels, la réalité est bien différente. Alors que le chômage explose, la formation des chômeurs se porte mal, très mal.

Une minorité bénéficient d'une formation digne de ce nom. Et pour les autres, les sessions proposées sont souvent loin d'être à la hauteur des attentes. Régulièrement, certains d'entre vous, anciens ou actuels demandeurs d'emploi, écrivent à Mediapart pour raconter les formations «parking» auxquels vous avez dû assister, souvent sans rapport avec vos qualifications, vos compétences ou vos envies. Parfois, certains d'entre vous évoquent même des formations bidon, grassement facturées à Pôle emploi mais qui ne semblent servir qu'à faire vivre les organismes en question, loin de la préoccupation de former les chômeurs à un nouveau métier. D'autres parmi vous se demandent même si de telles formations n'ont tout simplement pas vocation à faire baisser les chiffres officiels du chômage, les demandeurs d'emploi en formation n'étant pas comptabilisés comme chômeurs...

Vous vous reconnaissez dans cette description? Vous avez vous aussi récemment assisté à une telle formation? Vous avez envie de raconter la réalité des formations proposées par Pôle emploi, certains de ses prestataires ou votre Région?

Ecrivez-moi à mathieu.magnaudeix@mediapart.fr, en indiquant un moyen de vous joindre. Vos témoignages, anonymisés si vous le désirez, seront utilisés dans le cadre d'une enquête en cours sur la formation des chômeurs.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.