Mathieu Magnaudeix
journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

51 Billets

11 Éditions

Billet de blog 19 déc. 2008

Mathieu Magnaudeix
journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Votre entreprise profite de la crise pour licencier? Témoignez!

Fin septembre, Mediapart créait une carte de la crise sociale. Seuls quelques plans sociaux avaient été annoncés. Presque trois mois plus tard, la carte, mise à jour régulièrement, s’est recouverte de voitures, de clés à molette ou de maisons jaunes, symboles multiples d’une crise économique d’ampleur.

Mathieu Magnaudeix
journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Fin septembre, Mediapart créait une carte de la crise sociale. Seuls quelques plans sociaux avaient été annoncés. Presque trois mois plus tard, la carte, mise à jour régulièrement, s’est recouverte de voitures, de clés à molette ou de maisons jaunes, symboles multiples d’une crise économique d’ampleur. Des pans entiers de notre économie comme l’automobile (2,5% des actifs en France), l’industrie, l’immobilier, le transport, souffrent au ralentissement brutal de l’économie. A ce jour, plus de 180 plans sociaux, plans de départs, annonces de licenciements, ont été comptabilisés.

Bien sûr, j’en ai oublié. J’ai pu passer à côté d’annonces de licenciements mentionnés dans la presse quotidienne régionale. Par ailleurs, certains licenciements ne feront jamais l’objet d’un article dans la presse, ni régionale ni nationale. Ils seront discrets, tus, inconnus. Recensés par la seule administration, qui n’en fera pas publicité. Cliquez sur la carte pour la lire.


Pour cette raison, j’ai proposé à tous les lecteurs de ce blog, il y a quelques semaines, de me signaler par messagerie électronique (mathieu.magnaudeix@mediapart.fr) des fermetures d’usines, des licenciements, des plans sociaux… dont ils auraient entendu parler. Vous êtes plusieurs dizaines à avoir joué le jeu. Certains, comme Pascal Kerdraon que je remercie tout particulièrement, ont ratissé la presse régionale pour m’aider. D’autres, qui ont réclamé de rester discret sur leur identité, m’ont alerté sur les difficultés de leur propre entreprise ou de celle d’un proche. Merci à tous de m'avoir aidé dans cette entreprise un peu titanesque. Et merci de continuer!

La carte, en accès libre — puisque les blogs de Mediapart sont en accès libre–, a largement circulé. Elle a d’ores et déjà été consultée par plus de 820.000 personnes. Ce n’est qu’un début. Car ce que ce que l’on appelle encore la crise sociale est en train, les dernières prévisions de l’Insee le montrent bien, de virer au marasme économique. Personne aujourd’hui ne sait combien de temps dureront ces difficultés. Quelles seront leurs profondeurs, et les marques qu’elles laisseront sur les territoires, les bassins d’emploi. Il y a, malgré tout, au moins une certitude : dans les premiers mois de 2009, les annonces de plans sociaux vont se multiplier. Il suffit, pour s’en convaincre, de jeter un œil sur d’autres symboles disséminés sur cette carte : ces triangles rouges qui signalent des prises de congés et de RTT forcés, des suppressions de postes d’intérimaires, des mesures de chômage partiel. Actuellement, j’en ai localisé près de 110 — et encore, il en manque... : 110 entreprises où la production est quasi-nulle, pour écouler les stocks qui s'accumulent et/ou faute de nouvelles commandes. Cette situation ne manquera pas, d'ici quelques mois, de déboucher dans certains cas sur des licenciements purs et simples.

Dans les prochaines semaines, dans les prochains mois, je continuerai à mettre à jour cette carte d’une France en panne. Mais il faut désormais aller plus loin. Car, on le constate tous les jours, cette crise économique est aussi, pour certaines entreprises, un prétexte bien pratique pour opérer, dans une indifférence générale puisque les mauvaises nouvelles pleuvent, des fermetures de sites, des restructurations, des licenciements. Dans la partie journal de ce site, je suis parti à la rencontre des salariés de la Sopal, à Givet (Ardennes), dont l’usine fermera le 31 décembre. Ils ont occupé leur lieu de travail pendant 52 jours pour protester contre la gestion hasardeuse du groupe au cours des dernières années. J’ai aussi rencontré les oubliés de Johnson Controls au Grand-Quevilly, près de Rouen, virés en dix minutes. Il y aussi ArcelorMittal, Valéo, Faurecia… entreprises bénéficiaires qui ont annoncé des plans de départ de plusieurs milliers de salariés.

Je lance donc un appel aux lecteurs de ce blog, qu’ils soient abonnés ou non à Mediapart. Si votre entreprise, ou une entreprise de votre région, annonce des licenciements qui paraissent injustifiés au regard de sa santé économique ; si vous considérez qu’elle profite de la crise pour annoncer des mesures difficiles; si un plan de restructuration qui vous paraît injustifié se prépare; écrivez-moi, toujours à la même adresse électronique (mathieu.magnaudeix@mediapart.fr). Ainsi alerté (il va de soi que votre identité ne sera bien sûr pas mentionnée), je pourrai faire mon travail de journaliste : vérifier et recouper ces informations, et s'il le faut venir venir sur place pour raconter.

A vos claviers ! Merci par avance. Et de très bonnes fêtes à tous.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart